Aéroport de Genève - Une grève surprise perturbe Cointrin
Publié

Aéroport de GenèveUne grève surprise perturbe Cointrin

Mercredi, des collaborateurs de Swissport ont arrêté de travailler durant plusieurs heures pour dénoncer des conditions de travail insatisfaisantes, causant d’importants dérangements.

par
Leila Hussein
Une partie du personnel de Swissport a fait grève de 17h à 20h, mercredi. Les opérations d’embarquement
et de débarquement d’une trentaine de vols ont été perturbées.

Une partie du personnel de Swissport a fait grève de 17h à 20h, mercredi. Les opérations d’embarquement
et de débarquement d’une trentaine de vols ont été perturbées.

Instagram ssp_cointrin

Surprise. À 17 heures tapantes, une partie du personnel de Swissport s’est mise en grève durant trois heures mercredi. Le mouvement, qui n’était pas annoncé, a causé d’importantes perturbations. «Une trentaine de vols ont été fortement impactés par cette action, avec jusqu’à 2h30 de retard pour le vol le plus touché. Dans un cas, le déchargement des bagages n’a pu être opéré avant redécollage. Plusieurs avions, perturbés dans leur programme de vol, n’ont atterri que tard en fin de soirée», a indiqué la direction de Genève Aéroport, mercredi dans un communiqué. Et d’ajouter qu’elle «regrette vivement les perturbations vécues par les passagers victimes de ce bras de fer unilatéral et exprime sa totale désapprobation envers cette action».

Prévenu depuis des mois

Pour Avenir Syndical, à l’origine de ce débrayage, cette grève était une nécessité car «il y a urgence!» L’annonce de nouvelles discussions concernant une possible convention collective de travail (CCT) ne suffit pas. Le changement doit avoir lieu maintenant. «Le personnel de Swissport ne peut plus attendre», a relevé le syndicat. «Ce mouvement est totalement justifié et légal. La balle est dans le camp de Swissport. Ils doivent entrer sérieusement dans les négociations en renonçant aux mesures d’économie faites sur le dos du personnel», a ajouté Jamshid Pouranpir, secrétaire syndical du Syndicat du service public à l’aéroport (SSP).

«Cela fait des mois que les employés ont prévenu de leur volonté d’agir. Sans une CCT correcte, il y aura des débrayages à Cointrin cet été», relèvent les syndicats. Mercredi, «un premier débrayage a eu lieu. Si la direction de Swissport n’accède pas rapidement aux revendications les plus urgentes du personnel (soit principalement la pénibilité, les salaires et l’organisation du travail), d’autres actions auront lieu», prévient Avenir Syndical. «Il est clair que le mouvement va s’élargir dans les jours qui viennent», précise le représentant du SSP.

Une crise de longue date

Le personnel et la direction de Swissport s’écharpent depuis des mois. La crise s’est amplifiée l’hiver dernier. Des dizaines de collaborateurs ont dénoncé des propositions de contrats «bas de gamme», qui impliquaient jusqu’à 1200 francs de baisse de salaire par mois, moins de vacances, et des heures de travail en plus. Les négociations avec la direction, notamment sous les auspices du canton de Genève, n’ont pas abouti.

Ton opinion