Colère africaine sur la place Fédérale
Actualisé

Colère africaine sur la place Fédérale

Les propos de Christoph Blocher sur les Africains ont provoqué de nouvelles réactions ce week-end.

La communauté africaine de Suisse a protesté symboliquement à Berne contre les «déclarations racistes» de Christoph Blocher. Devant le Palais fédéral, une trentaine de personnes ont demandé au ministre de retirer publiquement ses propos.

Les manifestants portaient autour du cou des pancartes vilipendant les personnes d'origine africaine avec les termes «paresseux», «dealer» ou «criminel». Ils les ont ensuite jetées symboliquement dans une corbeille à papier.

De son côté, la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, a également répliqué. Selon elle, le continent africain ne doit pas être abandonné. L'exiger révèle une méconnaissance grossière de la question, a-t-elle déclaré dans un entretien paru dans la SonntagsZeitung.

Dans le SonntagsBlick, le chef de la Direction du développement et de la coopération (DDC), Walter Füst, estime que l'aide à l'Afrique n'est pas de l'argent jeté par les fenêtres.

(ats)

Ton opinion