Ukraine: Colère après la mort d'une fillette écrasée par un tank
Actualisé

UkraineColère après la mort d'une fillette écrasée par un tank

Selon l'état-major de l'armée, le soldat qui conduisait l'engin avait consommé de l'alcool. La mère de la petite et un autre enfant ont été blessés dans l'accident.

1 / 901
14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

Reuters
03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

Keystone
20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

epa/Roman Pilipey

Le drame s'est produit lundi, à Kostiantynivka, une ville sous contrôle de Kiev située à une cinquantaine de kilomètres du fief séparatiste prorusse de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine.

Un blindé de l'armée ukrainienne a renversé et tué une fillette de 8 ans, accident dans lequel ont aussi été blessés la mère de la fillette et un autre enfant.

Deux militaires ont été interpellés et le commandant de leur unité a été suspendu de ses fonctions, a déclaré l'état-major de l'armée, selon lequel le soldat qui conduisait l'engin était «en état d'ébriété».

Manifestations et violences urbaines

L'incident a provoqué un fort émoi, ainsi que la colère parmi les habitants de la ville, qui avait été sous contrôle des séparatistes prorusse avant d'être reprise cet été par les forces de Kiev. Mardi, ils étaient près de 200 à manifester pour demander que les coupables soient punis.

Lundi soir, selon des médias locaux, des jeunes avaient incendié une voiture de police et endommagé plusieurs autres véhicules pour exprimer leur colère.

Malgré l'entrée en vigueur d'un nouveau cessez-le-feu il y a près d'un mois, la situation reste tendue dans l'est de l'Ukraine, où le conflit a fait plus de 6000 morts en onze mois.

(afp)

Ton opinion