Actualisé 29.02.2012 à 09:39

Caisse-maladie

Colère du canton du Jura contre EGK et l'OFSP

La hausse des primes annoncée par la caisse-maladie EGK ne sont pas du tout du goût du gouvernement jurassien qui estime que le système actuel a atteint ses limites.

Le débat sur une caisse-maladie unique est relancé, estime Michel Thentz.

Le débat sur une caisse-maladie unique est relancé, estime Michel Thentz.

Le canton du Jura ne cache pas son irritation à la suite de la hausse massive des primes de la caisse-maladie EGK pour l'assurance-maladie de base au 1er mai. «Le Gouvernement est en colère», a déclaré mercredi le ministre de la santé Michel Thentz.

«Aucun signe avant-coureur n'a été transmis au gouvernement», a souligné le ministre lors des questions orales au parlement. Michel Thentz estime que le système actuel de l'assurance-maladie a ainsi atteint ses limites. Le débat sur une caisse-maladie unique est relancé, a estimé le ministre socialiste.

Le Gouvernement est également offusqué de l'attitude de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il dit ne pas pouvoir accepter que l'OFSP n'ait pas su voir les risques encourus par EGK lors de l'approbation des primes 2012. «Qui peut garantir que dans trois mois un autre assureur n'aura pas des difficultés suite à l'afflux de nouveaux assurés au 1er mai», s'interroge le gouvernement.

Les augmentations vont de 25 à 70% pour les assurés jurassiens selon le mode d'assurance et la franchise. EGK compte quelque 5000 assurés dans le canton du Jura. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!