Canton du Valais: Colère et déception autour de l'atelier pour aveugles
Actualisé

Canton du ValaisColère et déception autour de l'atelier pour aveugles

Les autorités valaisannes ainsi que la Fédération Suisse des Aveugles réclament des comptes à l'atelier de Brigue.

par
smk/nxp
L'Atelier suisse des aveugles et des malvoyants à Brigue traverse une mauvaise passe.

L'Atelier suisse des aveugles et des malvoyants à Brigue traverse une mauvaise passe.

SBSW

Les révélations sur l'Atelier suisse des aveugles et des malvoyants à Brigue (VS) ont provoqué une onde de choc. Ainsi que de multiples réactions, comme s'en est fait l'écho le Blick.

Jocelyne Pepin, membre de la direction de la promotion économique du canton du Valais, n'a pas apprécié que l'atelier continue de se prévaloir de la recommandation donnée en 2005. «C'est très regrettable. Nous allons soumettre le site à une inspection et nous vérifierons également si l'entreprise continue à faire de la publicité avec notre recommandation, quitte à prendre des mesures appropriées.»

Elle souligne également que le dernier contact avec l'atelier remonte au 27 juin 2006. «C'était un courrier électronique pour un permis de travail.»

Mise au point de la Fédération

La Fédération Suisse des Aveugles explique également n'avoir aucun rapport avec l'atelier de Brigue. «Nous leur avons demandé en 2015 de supprimer notre nom de toutes leurs publications sur papier et sur internet», déclare le directeur Jvano Del Degan. Qui n'exclut plus «d'entreprendre des démarches juridiques».

Il apporte en revanche tout son soutien au groupe régional Valais. Mais il faut remettre en cause la participation de 20% qui est détenue dans l'entreprise, ajoute le directeur.

L'atelier organise une journée portes ouvertes jeudi, rappelle Ernst Lochmatter, caissier du groupe régional Valais. L'occasion peut-être de répondre à quelques questions.

Ton opinion