Combats au Liban - roquettes sur Israël
Actualisé

Combats au Liban - roquettes sur Israël

De violents combats ont éclaté dans le sud du Liban. Les forces terrestres israéliennes poursuivent leur poussée vers un fief du Hezbollah, et des roquettes tirées par les combattants de l'organisation chiite pro-iranienne continuent de tomber sur le nord de l'Etat hébreu.

Ces violents combats surviennent alors que la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a quitté Washington dimanche pour le Proche-Orient, où elle doit rencontrer des responsables israéliens et palestiniens. Elle doit voir le Premier ministre israélien Ehoud Olmert à Jérusalem et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas en Cisjordanie, avec un arrêt lundi, officiellement non prévu, à Beyrouth, dans l'après-midi, selon la radio libanaise.

Dans l'avion qui l'amenait au Proche-Orient, elle a jugé «urgent» un arrêt des violences au Liban, à condition qu'il soit durable. «Nous voulons tous que les combats cessent de façon urgente. Nous avons absolument le même objectif», a déclaré la cheffe de la diplomatie aux journalistes, mais si les violences devaient reprendre au bout de quelques semaines, «alors de tout le carnage que le Hezbollah a provoqué avec ses activités illégales, en enlevant des soldats et ensuite en lançant des attaques à la roquette, nous n'aurions rien obtenu de cela».

Tôt lundi, les troupes de Tsahal ont pris le contrôle du secteur entourant le village de Bint Jbaïl après un barrage appuyé de l'artillerie sur la région. Toutefois, les soldats n'ont toujours pas pris le village, a souligné l'armée israélienne.

Plusieurs soldats ont été blessés, a annoncé Tsahal sans plus de détail tandis que les médias israéliens font également état de blessés parmi les miliciens du Hezbollah.

Un peu plus tôt, des responsables militaires israéliens ont annoncé que les troupes israéliennes ont capturé deux miliciens du Hezbollah lors d'affrontements dans le sud du Liban. La radio de l'armée israélienne a rapporté que ces deux miliciens étaient les premiers prisonniers faits par Tsahal depuis le début de l'offensive au Liban, il y a presque deux semaines.

Israël a lancé ses opérations après la capture de deux de ses soldats par le Hezbollah le 12 juillet. Depuis jeudi, des combats au sol opposent soldats israéliens et activistes du Hezbollah dans le sud du Liban, où Tsahal affirme avoir pris le contrôle du village de Maroun al-Ras.

Au moins 417 personnes ont été tuées au Liban et en Israël depuis l'éclatement du conflit. Trente-six Israéliens ont été tué dont 19 soldats, selon les autorités israéliennes qui précisent qu'au moins neuf soldats et 255 civils ont été blessés. (ap)

Ton opinion