Actualisé 24.02.2009 à 20:20

vaud/berne

Combines de trafiquants de drogue dévoilées

Le procès de deux Nigérians au Tribunal correctionnel de Lausanne met au jour les techniques des réseaux criminels.

de
Frédéric Nejad

Le jugement depuis mardi de deux anciens demandeurs d'asile nigérians déboutés dévoile les méthodes utilisées dans le trafic de cocaïne et le blanchiment d'argent. Il s'agissait d'une filière togolaise qui envoyait des mules africaines chargées de coke en Europe via l'aéroport de Bruxelles, où de nombreux hommes de confiance nigérians avaient pour mission de les réceptionner, d'écouler la came, puis de récupérer l'argent de ce trafic et de le renvoyer.

Pour obtenir des visas, les porteurs de drogue passaient des commandes d'articles à des sociétés helvétiques lors de foires en Allemagne, puis leur demandaient des «invitations commerciales» pour se rendre en Suisse. Ils allaient ensuite demander à l'ambassade des visas pour de petites périodes.

Pour blanchir l'argent sans le transférer directement en Afrique, une méthode consistait à passer par un garagiste suisse d'origine libanaise, basé dans le canton de Berne. Il vendait plusieurs centaines de voitures d'occasion par an à destination du Togo, pour les boss de réseaux mafieux. Ceux-ci chargeaient ensuite leurs lieutenants nigérians, à Bienne et à Bâle notamment, de verser au garagiste l'argent dû avec le cash obtenu par la vente de cocaïne en Suisse: des centaines de milliers de francs. Pas de flux d'argent entre la Suisse et le Togo, donc moins de risques courus.

Toute une filière sur écoute

L’arrestation d’une mule à Yverdon en 2007 a permis aux inspecteurs de la police cantonale de remonter toute la filière, aidée par d’autres polices helvétiques et étrangères. Porteur de 8,3 kg de cocaïne à écouler en Suisse, l’Africain interpellé avait un téléphone contenant divers numéros togolais; tous mis sur écoute. Les cerveaux au Togo et leurs hommes de main nigérians en Europe et en Suisse ont ainsi été localisés et écoutés!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!