Indonésie: Commande monstre pour Boeing
Actualisé

IndonésieCommande monstre pour Boeing

La compagnie indonésienne Lion Air va acquérir 230 Boeing 737 pour un montant record de 21,7 milliards de dollars, le plus gros achat jamais enregistré par le constructeur américain.

201 Boeing 737 MAX (ici dévoilé en maquette le 30 août 2011) ont été commandés par Lion Air.

201 Boeing 737 MAX (ici dévoilé en maquette le 30 août 2011) ont été commandés par Lion Air.

Le contrat a été annoncé peu après l'arrivée du président Barack Obama en Indonésie pour le Sommet de l'Asie orientale (EAS, dernière étape de sa tournée en Asie-Pacifique consacrée en partie à défendre les exportations américaines dans un contexte de ralentissement de la première économie mondiale.

La vente devrait être officialisée le 18 novembre, probablement sur l'île indonésienne de Bali, au cours d'une cérémonie à laquelle assistera Barack Obama. «Avec 230 appareils pour un prix catalogue total de 21,7 milliards de dollars, cette commande représente le plus gros contrat commercial aéronautique jamais signé par Boeing», a souligné la Maison Blanche dans un communiqué.

Aucun détail n'a été fourni sur les délais de livraison des 230 avions, dont 201 «737 MAX» et 29 «Next Generation 737ER».

Boeing affirmait début novembre avoir engrangé 600 engagements d'achat de la part de huit compagnies aériennes pour le 737 MAX, une version remotorisée de son moyen-courrier 737 dont les premières commandes devraient être honorées à partir de 2017.

Il s'agit de la première commande de cet appareil par une compagnie asiatique, selon la Maison Blanche.

La commande de Lion Air, une compagnie low-cost créée en 1999 et devenue le premier transporteur aérien privé d'Indonésie, est assortie d'une option pour 150 avions supplémentaires estimés à 14 milliards de dollars, portant virtuellement la commande à quelque 35 millions de dollars.

Cette commande va «contribuer à soutenir 110.000 emplois aux Etats-Unis, pour Boeing mais aussi pour ses fournisseurs dans 43 Etats», souligne la Maison Blanche, alors que la cote de Barack Obama, candidat à sa propre succession en 2012, souffre de l'anémie de l'économie et d'un chômage à 9%.

Lion Air avait annoncé au début de l'année qu'elle prévoyait une entrée en Bourse à hauteur de 30% de son capital, début 2012, pour lever un milliard de dollars.

Le géant américain, principal concurrent de l'européen Airbus, profite ainsi du boom de l'industrie du transport aérien en Indonésie, un immense archipel de plus de 17.000 îles et de 240 millions d'habitants, dont la croissance économique, en moyenne de plus de 6% l'an, ne se dément pas. Une nouvelle réglementation exige, à partir de 2012, que toutes les compagnies commerciales aient une flotte d'au moins dix appareils, dont cinq en propriété propre. Cette réglementation devrait bénéficier aux compagnies les plus importantes, comme Garuda ou Lion Air.

Lion Air opère essentiellement en Indonésie mais dessert Singapour, la Malaisie, le Vietnam et l'Arabie saoudite. Elle possède une flotte d'une cinquantaine d'appareils, des Boeing 737-900 ER, 737-400, 737-300 et des McDonnell Douglas MD-90. (afp)

Ton opinion