Actualisé 15.01.2016 à 13:08

Boxe

Comme «Rocky», David Haye relance sa carrière

Deux anciens champions du monde des lourds sortent de leur retraite la même semaine.

David Haye en 2012.

David Haye en 2012.

photo: Keystone

«Rocky Balboa» est sorti cette semaine au cinéma et le Britannique David Hayeva remonter sur un ring bien réel samedi à Londres , en affrontant l'Australien Mark de Mori.

Le dernier combat de Haye, ex-champion du monde des lourds WBA et des lourds-légers WBA-WBC, remonte à trois ans et demi. «Rocky», lui, n'était plus apparu à l'écran depuis 10 ans alors que Sylvester Stallone a repris ce rôle de légende dans le film «Creed», qui vient de sortir.

Cette semaine, la réalité a rejoint la fiction: «Génial de rencontrer le seul et unique Sly Stallone à la première de Creed hier soir! Quelle légende», a écrit mercredi le boxeur britannique sur Twitter en postant une photo prise à Londres qui le montre aux côtés de l'acteur américain. Mais le parallèle s'arrête là car pour Haye, ce come-back ne sera pas du cinéma.

En théorie, l'issue du combat contre de Mori semble promise au «Hayemaker» (26 victoires dont 26 par KO et 2 défaites), 35 ans, absent des rings depuis le 14 juillet 2012. Ce jour-là, il avait signé un dernier succès en mettant au tapis par deux fois à la 5e reprise son compatriote Dereck Chisora.

Mais il devra se méfier de l'Australien, 33 ans (30 victoires dont 26 par KO, 2 matchs nuls) qui n'a enregistré qu'une défaite, en 2004, alors qu'il était encore mi-lourd, face à son modeste compatriote John Wyborn. Les deux hommes, excellents frappeurs, pourraient abréger cette rencontre prévue en douze rounds à la 02 Arena.

En attendant Tyson Fury

Ce match de reprise pourrait ouvrir de nouvelles perspectives à Haye, débarrassé des frères ukrainiens Klitschko, ses ennemis jurés. Vitaly, l'aîné, champion WBC, a mis un terme à sa carrière en 2012 pour se lancer en politique en Ukraine. Le cadet, Vladimir s'est fait déposséder de ses titres WBA, IBF, WBO par le fantasque Britannique Tyson Fury en novembre.

L'éventualité d'un combat Fury/Haye en fait saliver plus d'un d'autant que les deux hommes ont déjà été programmés pour se rencontrer en deux occasions (septembre 2013 puis février 2014), à chaque fois annulées par Haye. La première sur blessure à l'arcade lors de la préparation du combat, la seconde en raison de la décision du boxeur de mettre un terme à sa carrière après une lourde opération de l'épaule droite.

David Haye avait été sacré champion du monde des lourds WBA en s'imposant aux points face au géant russe Nicolas Valueev à Nuremberg en 2009. Après avoir défendu victorieusement son titre face à l'Américain John Ruiz et l'Anglais Audley Harrison, il s'inclinait largement aux points, titres IBF, WBO et WBA en jeu, face à Vladimir Klitschko, à Hambourg, en juillet 2011.

Auparavant, en 2007, il s'était emparé des ceintures WBA-WBC de Jean-Marc Mormeck dans la catégorie des lourds-légers. Une défaite que le Français avait voulu effacer en retrouvant Haye chez les lourds pour un match revanche qui n'a jamais eu lieu. (nxp/sda)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!