Confessions intimes : Comment Adil Rami a échappé au «piège» Zahia
Publié

Confessions intimes Comment Adil Rami a échappé au «piège» Zahia

Le champion du monde français a croisé la route de Zahia avant que le scandale de prostitution n'éclate. Mais il n'a jamais été inquiété. Il explique pourquoi.

«Je l'ai échappé belle!». Tel est le constat effectué par l'international français Adil Rami, dix ans après l'affaire Zahia, qui a éclaboussé le football français à l'époque. Le champion du monde 2018 de 35 ans s'est confié sur «France 2» dans l'émission de Laurent Ruquier sur un épisode méconnu, au moment de présenter son autobiographie «L'Autopsie». Il confie avoir croisé l'ex-prostituée dans un restaurant et que des personnes de son entourage l'ont plus ou moins incité à entrer en contact avec elle.

«On me disait "Invite-là à ta table". Quand je me suis retourné j'ai dit "non, c'est pas mon délire du tout"». Pour autant, le défenseur qui évolue actuellement à Boavista n'était pas tranquille au moment où le scandale a éclaté: «Je me suis dit: "On va mettre mon nom dedans". C'est un milieu de vicelards, je n'ai confiance en personne». Fort heureusement, personne n'a jamais évoqué un lien entre le natif de Bastia et la jeune femme.

Ribéry et Benzema relaxés

Sidney Govou, Franck Ribéry et Karim Benzema ne peuvent pas en dire autant. Si le premier a pu s'appuyer sur le fait que Zahia était majeure au moment de leur relation, les deux autres joueurs des Bleus ont été mis en examen pour sollicitation d'une prostituée mineure. Ribéry a plaidé la bonne foi, jurant qu'il ne savait pas que l'ex-escort avait moins de 18 ans. Benzema, lui, a toujours nié avoir eu des relations sexuelles avec elle. Les deux footballeurs ont finalement été relaxés en 2014.

Quant à Adil Rami, ces derniers mois n’ont pas été de tout repos suite à sa rupture avec Pamela Anderson, survenue au printemps 2019. L’ex star d’«Alerte à Malibu» avait pris la parole sur les réseaux sociaux, accusant le footballeur des violences conjugales. Pour le remplaçant-animateur des Bleus lors du Mondial 2018, la page est tournée: «Elle a voulu me fracasser, notamment sur ma collaboration avec l’association de défense des femmes battues. Elle n’a jamais porté plainte, car rien de tout cela ne s’est passé. J’ai des vidéos et photos qui peuvent infirmer ce qu’elle a avancé. C’est du passé maintenant et je ne veux plus être associé à elle», expliquait-il au Figaro, en octobre dernier.

(th/20minutes)

Ton opinion