Coronavirus: Comment Berne prévoit d’indemniser les entreprises
Publié

CoronavirusComment Berne prévoit d’indemniser les entreprises

Le Conseil fédéral travaille à mettre en place un nouveau paquet financier pour aider les secteurs fermés par la pandémie. Voici ce qu’il projette. Le seuil d’aide pour les cas de rigueur serait abaissé à 20%.

Ueli Maurer prévoierait de compenser partiellement la perte des revenus des entreprises par des aides à fonds perdus.

Ueli Maurer prévoierait de compenser partiellement la perte des revenus des entreprises par des aides à fonds perdus.

AFP

De nombreux secteurs, dont celui de la restauration, ont dû fermer leurs portes en raison du coronavirus, au prix de graves problèmes financiers. Du coup le Conseil fédéral travaille à un nouveau paquet de mesures pour leur venir en aide. Il devrait assouplir les conditions actuelles pour toucher des indemnités de la part de la Confédération et des cantons. Chaque entreprise obligée de fermer serait désormais considérée comme un cas de rigueur, annonce le Blick samedi. Le quotidien indique avoir pu prendre connaissance du projet élaboré par le grand argentier Ueli Maurer.

Le ministre des Finances prévoirait ainsi de compenser partiellement la perte des revenus des entreprises par des aides à fonds perdus. Si les pertes totales ne seront pas indemnisées, l’argent reçu devrait au moins permettre aux lésés de couvrir les coûts fixes, comme le loyer, les assurances ou certaines charges salariales. Le bât blesserait encore sur la répartition financière entre Berne et les cantons. La Confédération pourrait prendre à sa charge entre 25 et 33% des pertes.

Seuil pour les cas de rigueur abaissé?

Autre bol d’air pour les entreprises: le seuil à partir duquel elles sont considérées comme des cas de rigueur serait abaissé à 20%. Actuellement, pour qu’un commerce puisse toucher des aides, il doit démontrer que la perte occasionnée par les mesures de lutte contre la pandémie est supérieure à 40% de la moyenne des chiffres d’affaires des années précédentes.

Selon le Blick, il reste toutefois de nombreux points à éclaircir, notamment la rapidité avec laquelle les sommes seront versées. Car c’est aux cantons de gérer également les aides pour les cas de rigueur selon leurs propres règles. Et tous ne sont pas encore prêts. Certains ont déjà averti qu’il faudra attendre ce printemps pour que l’argent arrive chez les lésés.

Par ailleurs, le Conseil fédéral serait divisé sur l’aide économique à apporter aux secteurs touchés par la crise.
Simonetta Sommaruga et Alain Berset auraient ainsi voulu annoncer un paquet d’aide généreux le 18 décembre dernier déjà. Mais l’opposition serait venue du ministre des finances Ueli Maurer qui n’était pas prêt. Depuis, un comité composé de membres des départements des finances et l’économie a été créé sous la houlette de Guy Parmelin. Mais là aussi, ce comité serait divisé. La fronde serait emmenée par Boris Zürcher, chef de la chef Direction du travail au SECO qui estime qu’il est préférable de laisser le marché se réguler au prix de quelques faillites.

(cht)

Ton opinion

309 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

oligophrène

11.01.2021, 00:51

vu que c'est "mes" impôts qui vont être utilisé pour payer les entreprise, ! aurai-je droit à mes dividendes? je m'explique, les rôles sont inversés vu que c'est l'employé (population) qui paye les patrons. en résumé la population Suisse devient actionnaire de toutes entreprise touchant des aides de l'Etat.

Granzita

10.01.2021, 17:46

Dans un pays libéral comme le nôtre, laisser crever les petits indépendants (14% des travailleurs suisses si je ne m'abuse) est un non sens! La logique économique ne devrait-elle pas être l'encouragement à sa propre création d'emploi, à l'autonomie, ou, au moins, la pérennité des activités existantes?! Ou préfère-t-on en faire du petit salariat, et gonfler le taux de chômage d'ici peu… Un vrai calcul?!

Simone rock

10.01.2021, 17:37

Et les loyers ? Pourquoi Nos impôts financeraient ils ceux qui encaissent déjà trop de loyer ? Donner des aides a fonds perdu pour payer les propriétaires ? Ça va pas non ?