Publié

Intrusion au CapitoleComment ce policier héroïque a fait diversion face aux émeutiers

En éloignant des manifestants de l’entrée du Sénat, Eugene Goodman a fait preuve d’un sang-froid impressionnant, qui lui vaut aujourd’hui une pluie de louanges.

En ces temps mouvementés, l’Amérique a besoin de héros auxquels se raccrocher, et Eugene Goodman remplit parfaitement ce rôle. Ce policier afro-américain se trouvait à l’intérieur du Capitole lors de l’invasion de mercredi dernier. Pris en chasse par une dizaine de manifestants, l’officier a fait preuve d’un impressionnant sang-froid en faisant diversion, rapporte la BBC.

Craignant que les émeutiers ne se dirigent vers l’endroit où se cachaient des sénateurs, Eugene Goodman a provoqué l’un des émeutiers pour qu’il le prenne en chasse dans la direction opposée. Tout en tentant de repousser le groupe, le policier donnait de précieuses indications à ses collègues.

Armé d’une simple matraque, le policier est parvenu à détourner l’attention des assaillants et les empêcher de pénétrer dans l’hémicycle quand les membres du Sénat s’y trouvaient encore. Eugene Goodman est non seulement parvenu à faire gagner de précieuses minutes à ses collègues pour évacuer les parlementaires, mais il a réussi à emmener les émeutiers vers une pièce où des renforts ont pu les arrêter. Cette scène incroyable a été immortalisée par Igor Bobic, journaliste au Huffington Post.

«Devant l’officier, montant les escaliers, se trouve une masse d’émeutiers. L’officier regarde à sa gauche. Entre ces deux chaises se trouve l’entrée de l’étage du Sénat. Il les attire à sa droite, loin de leurs cibles», a décrit sur Twitter Kristin Wilson, journaliste à CNN.

Vétéran de l’armée américaine, Eugene Goodman travaille pour la police du Capitole depuis environ 10 ans. Il est aujourd’hui considéré comme un héros de la démocratie américaine, et des élus réclament que la médaille d’or du Congrès lui soit décernée. «C’est le moins que nous puissions faire», a estimé sur Twitter Jaime Harrison, ancien candidat démocrate au Sénat en Caroline du Sud.

Bill Pascrell, membre de la chambre des Représentants, a rendu hommage à l’officier, qui a «sauvé la vie de celles et ceux qui se trouvaient à l’intérieur». «Que Dieu le bénisse pour son courage», a-t-il réagi.

L’acte de bravoure d’Eugene Goodman met toutefois en lumière un sérieux manque de sécurité. Comment des émeutiers ont-ils pu pénétrer aussi facilement dans le bâtiment? Contraint à la démission dès le lendemain de l’assaut, le chef de la police du Capitole, Steven Sund a rejeté la faute sur ses responsables et assuré avoir demandé du renfort à sept reprises avant de l’obtenir.

(joc)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!