Euro 2016: Comment devenir international gallois?
Actualisé

Euro 2016Comment devenir international gallois?

Ce n'est certes pas l'Islande, mais le Pays de Galles est une contrée minuscule à l'échelle du foot mondial. Alors, il fait avec les moyens du bord.

par
Robin Carrel
Les joueurs du Pays de Galles lors d'une séance d'entrainement.

Les joueurs du Pays de Galles lors d'une séance d'entrainement.

photo: AFP/Paul Ellis

Le Pays de Galles, c'est un peu moins que la moitié de la Suisse. Trois millions d'habitants (contre 8 mios) et un peu plus de 20'000 km2 (contre 41'000). Cette contrée est férue de rugby, mais le football était déjà en train de passer devant à la veille de cet Euro. Alors, imaginez un peu le bond que va faire le ballon rond par rapport à l'ovale dans les prochaines semaines...

Du coup, Chris Coleman et son staff auront sans doute plus de choix à l'heure d'effectuer leur sélection. Parce que jusqu'à présent, tout n'a pas toujours été simple pour trouver 23 éléments de haut niveau et viser la qualification pour les grands tournois. Il ne faut pas oublier que si les Gallois se retrouvent à affronter le Portugal mercredi soir à Lyon, leur seule présence à ce championnat d'Europe était déjà une incongruité.

Britanniques dans la majorité des compétitions

Tout d'abord, ce pays n'est représenté que dans de rares compétitions sous son nom propre. Le football et le rugby, notamment. Il a aussi droit à sa propre délégation lors des Jeux du Commonwealth, sorte de JO des pays anglo-saxons. Sinon, les sportifs locaux disputent la grande majorité des autres disciplines sous la bannière britannique. Même les footballeurs doivent représenter la Grande-Bretagne aux Jeux olympiques!

Avec seulement 3 millions d'habitants, pas simple donc de former une sélection de haut niveau. Surtout pour un pays où le championnat existe depuis 1991 seulement et est peuplé de quelques clubs venant de villes de 2000 habitants. Les cadors locaux (Swansea, Cardiff, Newport, Wrexham...) évoluent dans le championnat anglais. Alors la Fédération galloise a édicté une règle: si un joueur a un grand-parent gallois, il pourra jouer avec l'équipe nationale. Pratique!

Sam Vokes n'était pas au courant

Neuf des 23 Dragons disputant cet Euro sont nés Anglais. Le capitaine Ashley Williams, Hal Robson-Kanu et Sam Vokes, tous trois buteurs en quarts de finale contre la Belgique (3-1), sont par exemple nés à l'est de la frontière et doivent leurs sélections à un grand-père ou une grand-mère gallois. Vokes, lui, ne savait même pas qu'il avait un aïeul de cette contrée avant de recevoir un coup de fil de la Fédération pour intégrer l'équipe des moins de 21 ans en 2007...

Si ces joueurs sont forcément très fiers de jouer pour le pays de certains de leurs parents ou grand-parents, ce sont peut-être ces derniers qui sont encore plus heureux de les voir évoluer avec le maillot rouge. «Ma grand-mère maternelle est galloise et j'en suis très reconnaissant, indiquait le capitaine des Dragons avant le tournoi. Mes parents sont très heureux également. Cela fait 9 ans que je joue avec le Pays de Galles et à chaque fois que l'hymne national retentit, ma maman a la larme à l'œil. Même certains de mes amis anglais se sont mis à nous supporter!» Cela doit leur faire mal, mais au vu de la prestation anglaise cette année, on les comprend.

La liste des Gallois «anglais»:

James Chester

Né à Warrington (Ang). 16 sélections. Eligible grâce à sa mère galloise.

Ashley Williams

Né à Tamworth (Ang). 64 sélections. Eligible grâce à une grand-mère.

David Edwards

Né à Pontesbury (Ang). 35 sélections. Eligible grâce à son père.

Andy King

Né à Barnstaple (Ang). 35 sélections.Eligible grâce à son père.

Jonny Williams

Né à Pembury (Ang). 16 sélections. Eligible grâce à son père.

George Williams

Né à Milton Keynes (Ang). 7 sélections. Eligible grâce à sa mère.

Simon Church

Né à Amerhsam (Ang). 37 sélections. Eligible grâce à un grand-père.

Hal Robson-Kanu

Né à Acton (Ang). 34 sélections. Eligible grâce à une grand-mère.

Sam Vokes

Né à Southampton (Ang). 43 sélections. Eligible grâce à un grand-père.

Ton opinion