De belles fêtes de fin d’année: Comment festoyer dans le respect de l’environnement

Publié

De belles fêtes de fin d’annéeComment festoyer dans le respect de l’environnement

La période qui s’étend entre Noël et le début de l’année est liée à une certaine surabondance. Grâce aux dix conseils qui suivent, vous pourrez organiser vos fêtes de fin d’année sans trop polluer.

par
Jan Graber
La méthode japonaise du Furoshiki montre que les cadeaux peuvent être emballés de manière écologique dans des foulards et ficelés de manière artistique.

La méthode japonaise du Furoshiki montre que les cadeaux peuvent être emballés de manière écologique dans des foulards et ficelés de manière artistique.

Getty Images/EyeEm

Sous le sapin de Noël richement décoré, on trouve des cadeaux emballés dans du papier coloré et ornés de nœuds dorés. Une odeur alléchante de dinde de Noël provient du four. Dehors, des guirlandes lumineuses scintillent, créant dans le quartier une ambiance de fête. Une semaine plus tard, ce sont les bouchons qui sauteront, les bombes de table qui exploseront et l’ambiance qui deviendra survoltée.

Pour beaucoup de personnes, les fêtes de fin d’année sont synonymes de plaisir et d’abondance. Elles permettent de sortir du quotidien et de rassembler les gens. Mais elles sont aussi propices au gaspillage. Selon des estimations, le volume des déchets augmente de 20 à 30% durant cette période de l’année. En outre, davantage de nourriture que d’habitude finit à la poubelle.

Certaines traditions reposent en plus sur des matières premières fossiles. Les bougies classiques sont en effet fabriquées à partir de paraffine, les emballages, les bouchons en plastique et les revêtements des papiers sont composés de pétrole brut. Bref, les fêtes de fin d’année apportent davantage de joie, mais entraînent aussi une augmentation de la pollution.

Ce n’est toutefois pas une fatalité. Qu’il s’agisse du repas de fête, des bougies ou de l’ambiance joyeuse du Nouvel An, il est possible de trouver des variantes respectueuses de la nature pour tout et qui, en plus, ne gâchent pas l’ambiance festive. Voici dix alternatives.

1 - Sapin de Noël

Placez un sapin de Noël local sans traitement chimique dans votre salon. Il est désormais aussi possible d’en louer. Les sapins en plastique réutilisables? Ils sont inutiles, car ils devront, eux aussi, être jetés un jour et seront alors d’autant plus nocifs pour l’environnement. Encore un conseil: ne décorez pas votre sapin avec des objets en plastique, mais avec des produits naturels, comme de la mousse, des pommes de pin ou des tranches d’orange séchées.

2 - Bougies

Les bougies classiques sont fabriquées à partir de paraffine, donc à base de pétrole. Il existe des alternatives, comme par exemple des bougies en stéarine bio, en biomasse recyclée ou en cire d’abeille.

3 - Éclairage de Noël

Les guirlandes lumineuses sur les façades des maisons créent une ambiance de fête unique. Elles sont respectueuses de l’environnement si elles utilisent des ampoules LED et si l’électricité ne provient pas de piles. Une minuterie contribue en outre à économiser l’électricité et à ménager les animaux nocturnes.

4 - Papier cadeau

Le papier cadeau ne doit pas devenir un produit jetable. S’il n’est pas déchiré négligemment lors du déballage, il peut être réutilisé lors de la prochaine fête. Quant aux esprits inventifs, ils créeront leur propre papier cadeau, par exemple à partir de feuilles de calendrier ou de pages de magazines. Vous pouvez aussi utiliser la méthode japonaise du Furoshiki en emballant votre cadeau dans un tissu carré et en le nouant.

5 - Cadeaux utiles

Les présents les plus utiles sont ceux qui aident les personnes dans le besoin. C’est pourquoi de nombreuses organisations humanitaires proposent comme cadeau de faire un don au nom d’une personne. Si vous souhaitez toutefois offrir un cadeau personnel, veillez à ce qu’il soit durable.

6 - Repas de fête

Pour votre repas de fête, achetez des ingrédients aussi locaux que possible, biologiques et de saison. Si vous voulez mettre de la viande au menu, ne lésinez pas sur la qualité de celle-ci afin de faire des économies. Le site Essenmitherz.ch indique où vous pouvez vous procurer de la viande respectueuse de l’environnement. Mieux encore: cuisinez sans viande. Vous trouverez notamment des recettes végétariennes festives chez Betty Bossi, Annemarie Wildeisen ou dans le livre «Vegetarische Weihnachtsrezepte».

7 - Gaspillage alimentaire

Estimez correctement les quantités nécessaires pour le repas de fête, sinon cela engendrera inutilement du gaspillage alimentaire. Cette liste de Foodwaste.ch vous aidera à calculer les portions.

8 - Champagne et vin

Choisissez du champagne et du vin de production locale. Contrairement à ce que l’on pense souvent, la Suisse produit d’excellents vins. Veillez en outre à ce que la bouteille soit munie d’un vrai bouchon en liège et non d’une version en plastique.

9 - Feux d’artifice et plaisirs de la Saint-Sylvestre

Les feux d’artifice sont très utilisés quand on décide de «faire la bombe»! Ils sont toutefois pourvoyeurs de saleté et de particules fines, sans compter que leur fabrication nécessite beaucoup d’énergie. Allumez plutôt un feu dans un brasero ou une bougie finlandaise. Fabriquez vous-même des confettis à l’aide d’une perforatrice. Quant à la bombe de table, c’est de toute façon une absurdité «has been».

10 - Fondre du plomb

La tradition de la fonte de plomb pour créer une forme qui sera interprétée a la vie dure. Il n’est pas nécessaire d’avoir des dons de voyance pour savoir que le plomb et ses vapeurs sont hautement toxiques et que l’élimination de ce métal lourd pollue inutilement l’environnement. Remplacez le plomb par de la cire. Faites fondre des restes de cire dans une vieille cuillère au-dessus d’une bougie (durable), mettez la cire dans l’eau – et jetez un regard sur un avenir que l’on espère plus écologique.

Dans quelle mesure faites-vous la fête de façon écologique?

Ton opinion

1 commentaire