Actualisé 26.11.2014 à 06:25

Carouge (GE)

Comment l'élue aisée a obtenu l'appart pas cher

La fondation du Vieux-Carouge a adjugé un logement à une édile. Ses critères ne sont pas publics. Le soir du vote, un tirage au sort a été refusé.

de
Jérôme Faas
Le 9, place du Marché se situe dans la cour à laquelle donne accès le porche à gauche de la brasserie de la Bourse.

Le 9, place du Marché se situe dans la cour à laquelle donne accès le porche à gauche de la brasserie de la Bourse.

La semaine passée, quand le conseil de la fondation du Vieux-Carouge a attribué un 4-pièces à 1600 fr. à Jeannine de Haller, la conseillère administrative n'avait plus que deux concurrents. Dix-sept candidatures, plus anciennes et issues de ménages moins aisés (le ménage de la magistrate affiche presque 270'000 fr. de revenus annuels), avaient déjà été évacuées.

Onze des treize membres du conseil, tous affiliés à des partis, siégeaient ce soir-là. La socialiste Stéphanie Lammar et Géry Chappatte, d'Ensemble à gauche, étaient absents. La droite était, du coup, majoritaire (3 PLR dont la présidente Anne Hiltpold, 1 PDC, 1 UDC, 1MCG, 2 PS, 2 Verts, 1 EàG).

Le hasard écarté par deux fois

En début de séance, il est demandé qu'un tirage au sort régisse le choix du locataire. Quelques jours avant, un membre l'avait déjà proposé à ses pairs pour éviter tout conflit d'intérêt. La fondation a déjà pratiqué ainsi par le passé, mais le conseil écarte cette solution. Trois candidats sont donc proposés au plénum «par trois membres», lâche un proche du dossier. Jeannine de Haller, qui siège depuis 2003 à l'Exécutif sous la bannière d'Ensemble à Gauche, recueille plus de voix que ses rivaux.

«Un règlement nous a paru trop lourd»

Pourquoi n'étaient-ils que trois? «On a fait un tri préalable», avance Anne Hiltpold. En fonction, dit-elle, des critères dégagés depuis juin 2013 par le conseil: taux d'occupation, urgence et surtout lien avec Carouge. «Et il n'y avait pas dix-neuf autres papables. Certains étaient seuls, d'autres injoignables.» Reste que les critères ne sont pas publics. «Ils figurent dans une directive interne. Un règlement nous a paru trop lourd. On s'est mis autour d'une table et on a protocolé.»

Démission du MCG

Viviane Genoud, qui représente le Mouvement citoyen genevois au conseil de la Fondation du Vieux-Carouge, a démissionné ce mardi. Dans un communiqué envoyé en soirée, le parti avance qu'elle a tenté de faire réexaminer le dossier Jeannine de Haller, en vain. Il annonce qu'il ne représentera pas d'autre délégué "aussi longtemps que de telles pratiques peuvent se poursuivre".

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!