Suisse romande: Comment les assurances ont favorisé le boom des animaux domestiques
Publié

Suisse romandeComment les assurances ont favorisé le boom des animaux domestiques

Le coût de la médecine vétérinaire et le crève-cœur des euthanasies pour des raisons financières incitent de plus en plus de détenteurs d’animaux à contracter une assurance.

La Suisse est le pays ayant les soins vétérinaires les plus chers au monde. Ce qui pousse les propriétaires d’animaux de compagnie à contracter une «assurance maladie» pour leurs compagnons à quatre pattes.

La Suisse est le pays ayant les soins vétérinaires les plus chers au monde. Ce qui pousse les propriétaires d’animaux de compagnie à contracter une «assurance maladie» pour leurs compagnons à quatre pattes.

DR

Selon une étude américaine, 88 à 98% des propriétaires d’animaux considèrent leurs chiens et leurs chats comme des membres à part entière de la famille. Et, contrairement aux animaux de rente qui ont une fonction utilitaire, les animaux de compagnie ont surtout un rôle social. Malgré l’amour que les détenteurs d’animaux peuvent ressentir pour leurs compagnons à quatre pattes, les animaux malades sont souvent euthanasiés car leurs propriétaires n’arrivaient pas à assumer le coût financier des soins. Le facteur limitant de l’aspect financier pousse de plus en plus de personnes à contracter une assurance pour leur animal.

Le secteur de l’assurance animalière est en plein boom. «Nous nous battons sans relâche pour faire reculer le nombre d’euthanasies pour des raisons financières», a annoncé à l’occasion de ses vingt ans d’existence Animalia, l’assureur numéro 1 de la branche.

«Sans ça, mon chien serait mort»

«Sans l’assurance, mon Rumy ne serait plus de ce monde», témoigne Marie. Le labrador retriever de cette enseignante genevoise, mère de deux filles, a connu de gros problèmes de santé ayant occasionné des frais à cinq chiffres. «Aujourd’hui, tout est rentré dans l’ordre», sourit-elle.

«Mon rottweiler a eu une maladie très grave entre 2019 et 2021. L’assurance m’a remboursé environ 15’000 francs. Maintenant, ma petite est en pleine forme», sourit Noémie, une commerçante vaudoise.

1,5 million de chats, un demi-million de chiens

En Suisse, il y a quelque 1,5 million de chats et 500’000 chiens de compagnie. Au pays ayant les frais vétérinaires les plus chers au monde, les assureurs s’engouffrent dans la brèche avec un slogan que l’on pourrait résumer ainsi: «Si vous aimez vraiment votre animal, il faut l’assurer». Un discours qui sert de socle au mariage de raison entre assureurs et propriétaires d’animaux.

(apn)

Ton opinion

71 commentaires