#NOUSSOMMESLEFUTUR: Comment les Suisses voient le changement climatique
Actualisé

#NOUSSOMMESLEFUTURComment les Suisses voient le changement climatique

La Suisse est fortement touchée par la hausse mondiale des températures. Comment les Suisses vivent le changement climatique ?

par
Stephanie Sigrist
Dans toute la région alpine, un fort recul des glaciers a été observé depuis les années 1980. Cela est directement lié à l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre et à la hausse de la température mondiale qui en résulte. La photo montre les restes du glacier du Pizol.

Dans toute la région alpine, un fort recul des glaciers a été observé depuis les années 1980. Cela est directement lié à l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre et à la hausse de la température mondiale qui en résulte. La photo montre les restes du glacier du Pizol.

KEYSTONE

Selon le Baromètre des consommateurs 2020, le changement climatique suscite des réactions fortes sur l’ensemble du territoire. Depuis 2011, sous la direction scientifique de la Chaire pour la gestion des énergies renouvelables de l'Université de Saint-Gall (HSG), le Baromètre des consommateurs s'est imposé comme l'une des enquêtes les plus complètes concernant le comportement de la population suisse par rapport aux questions énergétiques. L’enquête soutenue par Raiffeisen Suisse et SuisseEnergie est représentative de la population en termes de sexes, de régions, de niveaux de formation et de préférences des partis.

53% des personnes interrogées sont tristes lorsqu'elles pensent au changement climatique et 37% en ont peur. Ces émotions sont peut-être liées au fait que plus de 2/3 des personnes interrogées (69%) pensent qu'il est très probable que leur région soit touchée par le changement climatique. Plus de la moitié (51%) déclarent que c'est déjà le cas aujourd'hui. La Suisse est en effet gravement touchée par le changement climatique. Depuis le début de la prise des mesures en 1864, le réchauffement a été de près de 2°C, soit 2 fois la moyenne mondiale (0,9°C). L'une des conséquences du changement climatique en Suisse est la fonte des glaciers. Depuis le milieu des années 1980, un fort recul des glaciers a été observé dans toute la région alpine. Le glacier d'Aletsch, long de 23 kilomètres, point de référence suisse très connu, est en train de diminuer Le plus grand et le plus large glacier des Alpes a déjà reculé de 3 km depuis 1870. En raison de la fonte des glaciers, les versants de la région d'Aletsch deviennent instables.

Pour les scientifiques, la cause principale est claire

Selon Rolf Wüstenhagen de la chaire de gestion des énergies renouvelables à l'Université de Saint-Gall, il y a encore un manque de connaissances à propos du changement climatique : « Alors que 97% des chercheurs en climatologie sont convaincus que le changement climatique est dû à l'Homme, les personnes interrogées sous-estiment ce large consensus et pensent que seuls 69% des scientifiques sont d'accord. »

En ce qui concerne la protection du climat, les personnes interrogées fondent de grands espoirs sur les nouvelles technologies. 78% ont déclaré que les innovations technologiques joueront le rôle principal dans la protection du climat. 67% des Suisses interrogés considèrent qu'un changement de comportement des consommateurs est le deuxième facteur le plus important pour résoudre le problème du climat. Des sentiments mitigés prévalent en ce qui concerne les changements de comportement. Seuls 20% considèrent qu'il est très ou plutôt probable que de nombreuses personnes réduisent volontairement leur consommation d'énergie afin de protéger le climat. Depuis un an et demi maintenant, le mouvement des FridaysForFuture a une grande importance dans les débats sur le climat. Les résultats du Baromètre des consommateurs montrent que 80% des Suisses se félicitent de l'intérêt que portent les adolescents et les jeunes adultes aux questions environnementales et à la protection du climat. D'autre part, il existe également un certain scepticisme quant à l'efficacité des grèves : 62% des personnes interrogées pensent que les manifestations n'aident pas beaucoup l'environnement.

#NOUSSOMMESLEFUTUR

#NOUSSOMMESLEFUTUR est une campagne nationale soutenue par SuisseEnergie et des entreprises de renom. Son objectif est d'encourager la population suisse à économiser de l'énergie dans la vie quotidienne et à s'intéresser activement aux thématiques énergétiques ainsi qu'à la protection du climat. En tant que partenaire média, 20 minutes soutient la campagne #NOUSSOMMESLEFUTUR avec des articles de fond, des reportages et des quiz.

Ton opinion