Actualisé 04.07.2015 à 18:13

Génocide de Srebrenica

«Comment ne pas nier un mensonge?»

Le président de la Republika Srpska (RS), l'entité serbe de Bosnie, Milorad Dodik, a affirmé samedi que le génocide de Srebrenica était un «mensonge», une semaine avant le 20e anniversaire de ce massacre.

Le discours de Dodik a été retransmis en direct par la télévision publique de l'entité serbe de Bosnie (RTRS).

Le discours de Dodik a été retransmis en direct par la télévision publique de l'entité serbe de Bosnie (RTRS).

En s'adressant lors d'une commémoration en hommage des victimes serbes du conflit intercommunautaire (1992-95) de la région de Srebrenica (est), M. Dodik a dénoncé une initiative britannique à l'ONU sur le génocide des musulmans de Srebrenica.

«L'objectif est de faire inscrire à l'ONU, sur la base des déclarations et des rapports mensongers, qu'un génocide a été commis contre les musulmans» de Bosnie, a lancé M. Dodik devant plusieurs centaines de personnes rassemblées à Bratunac, près de Srebrenica.

«Tout est un mensonge récurrent. Ils nous disent vous ne devez pas nier . Comment ne pas nier un mensonge? C'est vous qui ne dites pas la vérité. Ils sont où les 8300 hommes? Pourquoi vous mentez?», a dit M. Dodik, dont le discours a été retransmis en direct par la télévision publique de l'entité serbe de Bosnie (RTRS).

Quelque 8000 hommes et garçons musulmans ont été tués en juillet 1995 à Srebrenica, en l'espace de quelques jours, par les forces serbes de Bosnie, peu avant la fin de la guerre. A ce jour, 6471 victimes, dont les restes ont été retrouvés dans des fosses communes, ont été identifiées et enterrées.

Véritable massacre

Pire tuerie sur le sol européen depuis la Seconde guerre mondiale, ce massacre a été qualifié de génocide par la justice internationale.

Plus tôt dans la journée, plusieurs milliers de personnes, selon la RTRS, ont participé à une cérémonie religieuse dans un cimetière de Bratunac à la mémoire de 3500 victimes civiles et militaires serbes tués dans cette région par les forces musulmanes durant le conflit.

D'une manière générale les dirigeants des Serbes de Bosnie et de Serbie refusent d'accepter la qualification de génocide pour désigner le massacre Srebrenica.

Les cérémonies de commémoration du 20e anniversaire de ce massacre auront lieu le 11 juillet. A cette occasion 136 victimes identifiées seront enterrées au mémorial de Srebrenica. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!