Tourisme «Swisstainable» - Comment préserver la beauté de la Suisse tout en voyageant?
Publié

Tourisme «Swisstainable»Comment préserver la beauté de la Suisse tout en voyageant?

Avec «Swisstainable», Suisse Tourisme a lancé un programme plaçant le développement durable de notre pays au premier plan. De quoi répondre à une volonté de plus en plus répandue chez les voyageurs.

par
Jan Graber
Suisse Tourisme a lancé le programme «Swisstainable» pour assurer la préservation de nos bijoux patrimoniaux, comme le lac Oeschinen, dans l’Oberland bernois.

Suisse Tourisme a lancé le programme «Swisstainable» pour assurer la préservation de nos bijoux patrimoniaux, comme le lac Oeschinen, dans l’Oberland bernois.

Suisse Tourisme/Kevin Wildhaber

La volonté est là. Comme l’a montré un sondage conduit en juin dernier par Booking.com, un tourisme soucieux de l’environnement est aujourd’hui important pour 83% des voyageurs. Près de la moitié d’entre eux se plaignent toutefois d’une offre inadéquate.

Le recyclage et la réduction des déchets alimentaires figurent en tête de liste des priorités. Ce sondage, qui a été mené auprès de 29’000 personnes de 30 pays, ne s’est en revanche pas intéressé au mode de déplacement, à savoir l’avion.

Le tourisme durable est donc une priorité absolue. Avec «Swisstainable», Suisse Tourisme a lancé sa propre «stratégie pour le développement durable de la Suisse en tant que destination de voyage».

«L’accent est mis sur l’écologie, le social et l’économie, soit les trois piliers du développement durable», explique Samuel Wille, de Suisse Tourisme. Outre la protection des milieux naturels, il s’agit également de consolider l’échange avec la population locale et de mettre en avant les produits régionaux.

Du petit budget au grand luxe

«Swisstainable» s’adresse à deux groupes distincts. D’une part aux prestataires touristiques, tels que des hôtels, des chemins de fer de montagne ou des restaurants, qui peuvent participer au programme et démontrer la durabilité de leur engagement. Trois niveaux de classification existent: «leading» (le plus élevé), «engaged» et «committed». Samuel Wille indique qu’environ 200 entreprises ont déjà reçu cette certification. Il y a toutefois encore du travail à faire pour convaincre les autres.

D’autre part aux voyageurs, qui se voient offrir la possibilité de vivre une expérience insolite. Suisse Tourisme a, à cet effet, développé l’Experience Shop, où l’on trouve des offres durables très variées et destinées à tous les budgets.

Alors que certains optent pour un luxueux «shinrin-yoku» à 1900 francs, afin de passer une semaine en forêt en faisant des exercices de pleine conscience, d’autres choisissent une excursion en canoë à 68 francs ou une observation des oiseaux facturée 9,50 francs.

Un billet estival valable dans toute la Suisse

«Certaines offres se focalisent activement sur le thème de l’environnement», note Samuel Wille. Les participants à une excursion sur le glacier d’Aletsch découvriront, par exemple, des faits passionnants sur la fonte des glaciers. Le Swisstainable promeut également la diversité culturelle. Ainsi, la visite guidée de Coire comprend notamment un cours de romanche.

«Un jury évalue les offres en fonction de leur valeur ajoutée en matière de durabilité», souligne Samuel Wille. Il est donc aussi improbable de trouver un vol en hélicoptère sur ce portail qu’une randonnée sauvage à travers une zone marécageuse. En outre, toutes les destinations doivent être accessibles en transports publics.

L’une des offres les plus intéressantes de Swisstainable est d’ailleurs probablement l’abonnement général estival des CFF. À partir de 330 francs, vous pouvez utiliser sans restriction tous les moyens de transport public durant un mois. De quoi vous permettre de découvrir de nombreuses curiosités naturelles locales et d’autres offres en lien avec le tourisme durable.

Ton opinion