Conscience écologique: Comment rendre un festival plus «vert»
Publié

Conscience écologiqueComment rendre un festival plus «vert»

Que ce soit l’OpenAir St. Gallen, le Paléo Festival Nyon ou l’Openair Frauenfeld, les festivals suisses visent davantage de durabilité. Les visiteurs peuvent, eux aussi, les soutenir dans cette démarche.

par
Sebastian Sele
Année après année, les festivals suisses s’améliorent en matière de durabilité.

Année après année, les festivals suisses s’améliorent en matière de durabilité.

 unsplash.com

On a tous déjà vu ces images estivales d’après festival: une montagne de tentes, de chaises et d’autres déchets abandonnés dans le sillage des open-airs suisses. S’il ne fait aucun doute qu’il existe une contradiction entre l’organisation de ces grandes manifestations et la protection de l’environnement, l’indignation ne doit pas faire oublier que les festivals travaillent beaucoup pour devenir plus durables. De quelle manière? Exemple avec les trois plus grands open-airs du pays.

1. Paléo Festival Nyon

En 2019, le Paléo Festival a vendu environ 230’000 entrées quotidiennes, ce qui en fait le plus grand festival de Suisse. Pourtant, cette manifestation située sur les bords du lac Léman a été certifiée, dès 2007, «Green’n’Clean Award». Comment faire rimer cette affluence avec la durabilité? Ce festival n’utilise que de l’électricité verte et plus de 5000 bénévoles aident les visiteurs à se débarrasser correctement de leurs déchets. Depuis 2019, le Paléo collabore aussi avec l’application Too Good To Go. Ainsi, les aliments invendus ne finissent pas à la poubelle, mais dans la bouche des amateurs de musique.

Et cette année, pour la première fois, un système de vaisselle lavable et réutilisable sera utilisé. À la question de savoir comment les visiteurs peuvent soutenir le festival dans sa démarche, Michèle Müller, responsable de la communication, répond: «Découvrez toutes nos options végétariennes sur nos stands de nourriture et laissez vos voitures à la maison afin d’utiliser notre large offre de transports publics.»

2. Openair Frauenfeld

Avec 185’000 entrées journalières en 2019, l’Openair Frauenfeld est le plus grand festival hip-hop d’Europe – et Live Nation, son organisateur, l’un des plus importants acteurs au monde dans le secteur des manifestations musicales. Cette entreprise, qui s’est occupée des spectacles d’artistes comme Kendrick Lamar, Rosalía ou Lady Gaga, a annoncé son intention d’organiser, d’ici 2030, tous ses festivals en version «zéro déchet». La première étape a consisté à bannir l’an dernier le plastique à usage unique.

«Nous soutenons cette position et mettrons en œuvre les mesures correspondantes dans les années à venir», ont déclaré les organisateurs de l’Openair Frauenfeld. Quelle est la situation actuelle? Ces derniers n’ont pas souhaité répondre…

3. OpenAir St. Gallen

L’OpenAir St. Gallen, qui a vendu 88’000 entrées journalières en 2019, est considéré comme un précurseur en matière de durabilité. En 2003, il a introduit les Trash Heroes, chargés de débarrasser le site des déchets sauvages. Depuis 2019, il est le premier grand festival suisse à être climatiquement neutre, grâce à des compensations. Et, à peine un an plus tard, il a même été récompensé par le «Green Operations Award» lors des European Festival Awards.

Les conseils aux visiteurs de Nora Fuchs, sa responsable de communication? «N’apportez que ce dont vous avez vraiment besoin et laissez vos affaires à la maison, venez en transports publics, utilisez le dépôt de tentes, déposez vos déchets dans les sacs prévus à cet effet et, de manière générale, ne recourez pas à des articles jetables». Mais Nora Fuchs précise également que le plaisir doit toujours rester au centre des préoccupations.

Ton opinion