Actualisé 08.05.2008 à 20:32

Comment se passer de 17 centrales nucléaires?

La pompe à eau chaude des maisons
consomme généralement dix fois plus d'électricité que nécessaire.

La pompe de chauffage qui pousse l'eau chaude dans les tuyaux (appelée également circulateur), représente près de 10% de la facture d'électricité des ménages.

Or, cet appareil consomme souvent jusqu'à dix fois plus d'électricité que nécessaire. «Le circulateur est souvent surdimensionné et réglé sur une vitesse trop élevée», confie Pierre-André Magnin, d'économie et environnement, plate-forme d'information des cantons romands.

Comme le circulateur tourne trop vite, l'eau passe trop rapidement dans les radiateurs et ne transmet pas idéalement sa chaleur dans les habitations.

Cela provoque une surconsommation de mazout et de gaz de 4%. Selon l'ingénieur-conseil vaudois Lucien Keller, le circulateur constitue l'un des plus grands gisements d'économies dans les bâtiments. La rénovation d'un immeuble de 30 appartements a permis de réduire la consommation de l'appareil de 95%, soit une économie annuelle de 5000 fr.

Sur l'ensemble de la Suisse, le potentiel d'économies s'élève selon lui à 600 mégawatts, soit une demi-centrale nucléaire. Selon des chercheurs européens, un circulateur d'une puissance de 5 à 8 watts suffirait pour une villa, même pour affronter les frimas scandinaves.

Si de tels changements étaient appliqués, l'Union européenne pourrait se passer de 17 centrales nucléaires ou au charbon.

L'économie la plus simple consiste à arrêter le circulateur du chauffage pendant l'été, lorsqu'il est inutile. Les nouvelles pompes sont aussi 80% plus efficaces que les anciennes.

(gim)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!