SANS CLIMATISATION: Comment travailler au frais
Publié

SANS CLIMATISATIONComment travailler au frais

De nombreux employés sont de retour au bureau. La chaleur peut y affecter la productivité. Voici des conseils pour des températures plus fraîches dans les bâtiments.

par
Stephanie Sigrist
Les ventilateurs consomment nettement moins d’électricité que les climatiseurs pour produire un refroidissement comparable.

Les ventilateurs consomment nettement moins d’électricité que les climatiseurs pour produire un refroidissement comparable.

iStock

En Suisse, les températures moyennes augmentent et les étés seront de plus en plus chauds. Dans les villes et les agglomérations où se trouvent la plupart des lieux de travail, le thermomètre s'élève d'autant plus qu’il y a moins de végétation et plus de béton qu'à la campagne. En outre, les appareils électriques, les machines et l'éclairage génèrent des pertes de chaleur qui chauffent les intérieurs. L’humidité détermine dans quelle mesure nous sommes affectés par la chaleur. Sous nos latitudes, la plupart des gens préfèrent la chaleur sèche à la chaleur humide. Au travail, la chaleur est non seulement désagréable mais peut aussi entraîner de la fatigue, des étourdissements, des maux de tête ou même des problèmes cardiovasculaires, d’où les pertes de performance. Lorsqu’il fait chaud, de nombreux travailleurs ont du mal à se concentrer et il y a donc plus d'erreurs commises.

La climatisation est utilisée dans de nombreux bureaux et locaux commerciaux cette année. Cependant, la consommation énergétique des systèmes de climatisation est énorme et ils sont parfois inefficaces. Grâce à des conseils simples, les bâtiments peuvent être refroidis même sans climatisation. La protection solaire extérieure est l'un des outils les plus importants pour garder les bureaux et les locaux commerciaux frais en été. Baissez les stores avant que les premiers rayons du soleil n'entrent dans le bâtiment. On l'oublie souvent, car la chaleur ne dérange qu'à midi. Mais à ce moment-là, les pièces sont déjà chauffées et il est généralement trop tard pour retrouver des températures agréables. Les stores à lamelles offrent la meilleure protection contre le soleil tout en laissant passer la lumière du jour. Ils sont bien adaptés aux fenêtres de la façade et du toit, et peuvent généralement être installés ultérieurement. Les systèmes de protection solaire motorisés avec télécommande et commande automatique sont pratiques et fonctionnent même lorsque personne n'est présent. Ils sont particulièrement intéressants pour les grands bâtiments avec de nombreuses fenêtres. Une protection solaire réfléchissante ou de couleur claire produit encore le meilleur effet. Si elle est insuffisante ou défectueuse, elle devrait toujours être remplacée. À savoir qu’un permis de construire est généralement nécessaire pour les modifications des façades.

Moins de chaleur avec des équipements à faible consommation énergétique

Dans la mesure du possible, éteignez les appareils électriques, les moniteurs et les lampes qui ne sont pas utilisés. Les multiprises avec interrupteurs permettent d'éteindre plusieurs appareils qui génèrent de la chaleur à la fois. Vous pouvez également utiliser des minuteries ou des applications pour économiser l'énergie des appareils électriques. Placez les appareils qui émettent de la chaleur de manière continue dans des pièces qui ne sont pas utilisées pour travailler. Les imprimantes, les routeurs et le matériel de connexion au réseau peuvent être placés dans le couloir ou dans une pièce adjacente par exemple. Les équipements de bureau, les ordinateurs, les pompes, les moteurs et les lampes sont devenus beaucoup plus efficaces sur le plan énergétique ces dernières années. Le remplacement des équipements obsolètes offre donc non seulement un grand potentiel de réduction des coûts énergétiques, mais contribue également à éviter les pertes de chaleur inutiles.

La ventilation est également essentielle pour le bien-être et la qualité de l'air intérieur. En été, aérer tôt le matin ou tard le soir est le moyen le plus efficace de faire entrer de l'air frais dans les pièces. La meilleure méthode est la ventilation croisée qui consiste à ouvrir des fenêtres opposées dans le bâtiment pour permettre un renouvellement d'air complet. 20 à 25 minutes sont idéales en été. Si possible, ouvrez les fenêtres tôt le matin ou tard le soir, lorsqu’il fait moins chaud dehors. Après avoir aéré, les fenêtres doivent être complètement fermées afin que l'air chaud estival ne puisse pas pénétrer dedans pendant la journée. Mettez-vous d’accord avec votre équipe sur qui ouvre et ferme les fenêtres le soir ou le matin. Si vous appréciez un courant d’air, vous pouvez utiliser un ventilateur. Cela permet de garder les fenêtres fermées pendant la journée sans chauffer les pièces. Les ventilateurs consomment nettement moins d'électricité que les climatiseurs pour produire un refroidissement comparable.

Une bonne isolation ne laisse pas entrer la chaleur dans le bâtiment

L'isolation des bâtiments joue également un rôle important pour obtenir des températures intérieures agréables: un bâtiment bien isolé permet de réduire non seulement les coûts de chauffage en hiver, mais protège aussi de la chaleur en été. Les murs des bâtiments, massifs et bien isolés, retiennent la chaleur et la libèrent aux heures les plus fraîches de la soirée et de la nuit. Cet effet garantit des températures plus stables à l'intérieur du bâtiment. L’air intérieur y est généralement plus frais et plus agréable pendant les mois d'été. Les bâtiments dont la façade est claire sont plus frais que ceux dont les murs extérieurs sont sombres. Une façade verte est encore mieux, car les plantes dégagent de la fraîcheur lors de l'évaporation. Avec ces astuces, il devrait être possible d'atteindre une température intérieure de deux à trois degrés de moins qu’à l’extérieur.

Ton opinion