Actualisé 30.09.2011 à 16:56

GenèveCommunication dissonante chez Salerno

Un fonctionnaire n'a pas voulu réaliser des missions au profit du parti socialiste et de Sandrine Salerno. Il se serait fait renvoyer pour cette raison, selon son avocat.

Un chargé de communication du Département des finances et du logement à Genève aurait été licencié pour des motifs fallacieux. Selon Gauchehebdo, le fonctionnaire, ancien journaliste de la Tribune de Genève, a dû réaliser de menus travaux pour le compte de Sandrine Salerno et pour le Parti socialiste. Estimant que ces tâches ne relevaient pas de la communication du département, l'employé municipal a refusé et se serait fait limoger pour cette raison, selon son avocat.

Un slogan pour les socialistes

La supérieure hiérarchique du chargé de la communication et collaboratrice personnelle de Sandrine Salerno lui a demandé d'écrire des articles dans le journal des socialistes de la Ville pour le compte de la magistrate. Il a également été sollicité pour participer à un brainstorming en vue de trouver un slogan électoral pour la campagne des socialistes. Ou encore de poster anonymement des commentaires sur le site de la Tribune de Genève en utilisant un pseudonyme.

Pas de commentaires

A la suite d'un rapport d'évaluation négatif, l'employé municipal a été viré en août. Il travaille actuellement au Département de Pierre Maudet. Il n'a pas souhaité faire de commentaires sur cette affaire. Il en est de même pour Sandrine Salerno : «Je n'ai pas de commentaires à formuler sur un litige opposant deux collaborateurs. Ma collaboratrice personnelle a toute confiance.»

(20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!