Etats-Unis: Complot «conçu, organisé et dirigé» par l'Iran
Actualisé

Etats-UnisComplot «conçu, organisé et dirigé» par l'Iran

Le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a annoncé mardi l'inculpation de deux ressortissants iraniens accusés d'avoir tenté d'assassiner l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington.

Le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a annoncé mardi l'inculpation de deux ressortissants iraniens accusés d'avoir tenté d'assassiner l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington dans le cadre d'un complot «conçu, organisé et dirigé» par l'Iran. Téhéran a aussitôt rejeté ces accusations.

Manssor Arbabsiar et Gholam Shakuri sont accusés d'avoir préparé un attentat à la bombe lors de ce complot «dirigé par des éléments au sein du gouvernement iranien», a déclaré M. Holder lors d'une conférence de presse.

Manssor Arbabsiar, qui dispose de la double nationalité américaine et iranienne, a été arrêté le 29 septembre à l'aéroport Kennedy de New York et devait être présenté à un juge de Manhattan dans la journée de mardi, a précisé le ministère de la Justice dans un communiqué. Il risque la prison à vie.

Gholam Shakuri n'a en revanche pas été arrêté. Shakuri est membre de l'unité Qods (forces spéciales des Gardiens de la révolution), soupçonnée de concevoir des attentats à l'étranger et accusée par le Trésor américain de soutien matériel aux talibans et à d'autres organisations terroristes, selon le ministère.

Obama avertit

Les deux hommes sont poursuivis notamment pour «conspiration en vue de tuer un responsable étranger», «utilisation d'une arme de destruction massive (des explosifs)» et «conspiration en vue de commettre un acte de terrorisme international», selon le ministère.

«La plainte pénale dévoilée aujourd'hui révèle un complot meurtrier dirigé par des factions du gouvernement iranien pour assassiner à l'aide d'explosifs un ambassadeur étranger sur le sol américain», a déclaré M. Holder. «Les Etats-Unis s'engagent à tenir l'Iran responsable de ses actions», a-t-il promis.

«La nature effrayante de ce que le gouvernement iranien a tenté de faire a de quoi inquiéter (...) Nous allons entrer en contact avec nos alliés et des pays partout dans le monde pour les informer de ce qui a été déjoué», a ajouté le ministre. Le président Barack Obama a été mis au courant dès juin de l'existence de ce complot, a annoncé un responsable de la Maison Blanche.

«Le président a été informé à ce sujet en juin et a demandé à son administration d'apporter tout le soutien nécessaire à cette enquête. La mise en échec de ce complot constitue un succès important des forces de l'ordre et du renseignement» américains, a déclaré le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Tommy Vietor.

L'Iran rejette

Un proche collaborateur du président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rejeté les accusations américaines, en parlant d'»un scénario préfabriqué pour détourner l'attention de l'opinion publique américaine des problèmes internes des Etats-Unis».

«Le gouvernement américain et la CIA ont une longue expérience pour détourner l'attention de l'opinion publique des problèmes internes des Etats-Unis. Il faut maintenant attendre de connaître les détails de ce scénario préfabriqué pour connaître les objectifs du gouvernement américain», a-t-il ajouté.

L'ambassadeur d'Arabie Saoudite à Washington, Adel Al-Jubeir, est un conseiller du roi qui avait joué un rôle déterminant auprès des médias américains pour défendre le royaume saoudien après les attentats du 11-Septembre. Ces attentats avaient été perpétrés par quinze kamikazes saoudiens sur 19 sur ordre d'Oussama ben Laden, lui aussi d'origine saoudienne.

(ats)

Ton opinion