Actualisé 23.10.2012 à 16:42

Suisse

«Comprendre plutôt que d'apprendre par coeur»

Les tests de connaissances pour l'obtention du permis seront adaptés. Les questionnaires plus exigeants inciteront les candidats à davantage de réflexion.

de
Caroline Gebhard

L'examen théorique pour les permis de voiture et de moto sera revu et corrigé dès le 1er janvier. L'objectif est de «pousser davantage à la compréhension qu'à l'apprentissage par coeur», indique Michel Brischoux, directeur-suppléant de l'Office de la circulation et de la navigation de Fribourg. Un argument qui sonne juste à l'oreille de Pierre-André Tombez, vice-président de l'Association suisse des moniteurs de conduite. Selon lui, beaucoup d'élèves mémorisent la théorie sans vraiment la comprendre. Du coup, il faut parfois tout reprendre à zéro au moment de la pratique. Mais cela ne suffira pas: «Il faudrait des cours théoriques obligatoires.»

L'épreuve comportera toujours 50 questions auxquelles trois possibilités de réponse seront proposées. Parmi elles, une à deux pourront être correctes. Aujourd'hui, dix questions appellent une seule réponse juste.

Les prétendants au permis de voiture et de moto ne seront pas les seuls touchés par la réforme. Les examens prévus pour les véhicules agricoles et ceux dont la vitesse n'excède pas 45 km / h seront également révisés sur le même principe.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!