Allemagne: Concombres vecteurs de la bactérie mortelle

Actualisé

AllemagneConcombres vecteurs de la bactérie mortelle

Des concombres d'Espagne sont l'un des vecteurs de transmission d'une bactérie qui a causé la mort d'au moins deux personnes et fait des centaines de malades en Allemagne.

La bactérie E.coli enterohémorragique (Eceh), qui peut causer des hémorragies dans le système digestif, a été trouvée dans trois concombres en provenance d'Espagne et un autre dont l'origine demeure encore inconnue, ont annoncé les autorités sanitaires de Hambourg.

«Les soupçons concernant la source de la maladie se portent sur les concombres», a déclaré Cornelia Prüfer-Storcks, chargée des questions de santé à la Ville-Etat de Hambourg.

Le grand port hanséatique et deuxième ville d'Allemagne est le principal foyer de cette épidémie qui touche jusqu'ici surtout le Nord du pays, selon l'Institut d'hygiène de Hambourg.

Dans cette ville, 300 personnes ont été infectées ou présentent des troubles pouvant être associés à la bactérie, selon un bilan publié jeudi en milieu de journée.

Soixante-six personnes y ont déjà été hospitalisées après avoir développé des troubles graves appelés syndrome hémolytique et urémique (SHU).

214 cas et deux décès

D'autres régions, dans le sud et l'est, sont également touchées. Dans l'ensemble de l'Allemagne, 214 cas de SHU ont été officiellement recensés alors qu'en moyenne, 50 à 60 cas sont répertoriés par an, selon un nouveau bilan de l'Institut Robert Koch, établissement fédéral chargé du contrôle sanitaire et de la lutte contre les maladies.

Et «au moins deux personnes» sont mortes à cause de cette bactérie, selon la même source qui évoquait mercredi jusqu'à quatre décès.

L'inquiétude grandit: l'UE appelle à la vigilance

La Commission européenne a appelé jeudi à la vigilance en cas de symptômes de maladie, notamment pour les personnes ayant récemment effectué une visite en Allemagne. Cet avertissement intervient du fait de la propagation rapide dans le pays de cette bactérie. L'inquiétude n'a cessé de grandir ces derniers jours en Allemagne en raison notamment de la difficulté à identifier la source de propagation.

Deux cantines d'entreprise ont été fermées et le ministère de l'Agriculture avait indiqué mercredi que les concombres, les tomates et les salades consommés crus seraient à l'origine de la transmission de la bactérie.

La maladie se traduit par des diarrhées et du sang dans les selles, des maux de tête et de vives douleurs au ventre. (afp)

Ton opinion