Zurich: Concours de cyborgs pour faire avancer la recherche
Actualisé

ZurichConcours de cyborgs pour faire avancer la recherche

Le Cybathlon, premier concours du genre organisé en Suisse, a vu s'affronter 72 équipes, venues de 25 pays, samedi.

1 / 9
Le Français Jerôme Parent (à g.) du team FREEWheels, et l'Australien Greg McClure, de l'équipe Sydney s'affrontent en catégorie vélo à stimulation fonctionnelle électrique. (8 octobre 2016)

Le Français Jerôme Parent (à g.) du team FREEWheels, et l'Australien Greg McClure, de l'équipe Sydney s'affrontent en catégorie vélo à stimulation fonctionnelle électrique. (8 octobre 2016)

Keystone
L'Américain Mark Clayton Daniel, du team IHMC, en catégorie exosquelette. (8 octobre 2016)

L'Américain Mark Clayton Daniel, du team IHMC, en catégorie exosquelette. (8 octobre 2016)

Keystone
Le Coréen Byeongwook Kim, de l'équipe SG Mechatronics, en catégorie exosquelette. (8 octobre 2016)

Le Coréen Byeongwook Kim, de l'équipe SG Mechatronics, en catégorie exosquelette. (8 octobre 2016)

Keystone

C'est à guichets fermés que s'est déroulée, samedi, la manifestation. Réunis dans la Swiss Arena, à Kloten (ZH), 72 équipes ou athlètes handicapés, provenant de 25 pays, ont pris part au premier Cybathlon de Suisse. Cette manifestation était organisée par l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Contrairement aux Jeux paralympiques, le Cybathlon ne se concentre pas sur les performances sportives, mais sur les prouesses techniques. L'objectif est la symbiose entre l'utilisateur et la prothèse bionique qu'il porte au quotidien.

Les équipes, parmi lesquelles sept venaient de Suisse, s'affrontaient dans six disciplines: parcours pour prothèses de jambe ou de bras, pour exosquelettes, pour fauteuils roulants, vélo grâce à la stimulation électrique fonctionnelle, et même course virtuelle via interface neuronale directe.

Les EPF impliquées

Les technologies sont développées dans des écoles supérieures techniques telles que les EPF de Lausanne et Zurich ou l'Imperial College de Londres. L'EPFL et l'EPFZ présentaient chacune deux équipes, notamment les exosquelettes Twiice et VariLeg. Une troisième équipe lausannoise qui a développé une prothèse de bras a déclaré forfait.

Cinq des équipes suisses se sont qualifiées pour la finale. Les Brain Tweakers de l'EPFL, qui alignaient deux pilotes tétraplégiques équipés d'une interface neuronale, ont tout particulièrement fait sensation par les mouvements qu'ils ont réussi à faire faire à un avatar virtuel.

L'équipe vaudoise a dominé la concurrence. Cette discipline vise à développer dans le futur des fauteuils roulants commandés par la pensée, par exemple.

Symposium scientifique

Le Cybathlon était également l'occasion d'un symposium scientifique et d'une table ronde de spécialistes des prothèses bioniques. Un programme pour les écoliers a également été mis sur pied.

La manifestation sera reconduite ces prochaines années et consacrée à d'autres thématiques comme les possibilités offertes par les technologies pour les personnes âgées. La radio et la télévision alémaniques consacrent une journée entière à l'événement. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion