Actualisé 14.01.2008 à 07:44

Concurrence pour la voiture la moins chère

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) veut étendre ses activités en Inde, un marché en plein boom grâce à l'essor des classes moyennes, a indiqué dimanche son patron.

Alors qu'il est encore trop tôt pour savoir quelle va être la réponse des consommateurs à la voiture à 2500 dollars (2750 francs) de l'indien Tata Motor, une chose est sûre: il existe une demande robuste pour les voitures «low-cost», a dit Rick Wagoner.

Ces voitures n'ont jamais décollé aux Etats-Unis, car les consommateurs n'ont pas envie de modèles au rabais en termes de design, selon le CEO de GM, qui voit aussi dans les normes strictes de sécurité et de qualité aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, une barrière à l'entrée pour les véhicules bon marché.

«Mais qui sommes nous pour imposer aux Indiens et aux Chinois des voitures à 10 000 dollars pour leur premier achat de véhicules au lieu de modèles au-dessus du deux roues, mais sans l'option de l'airbag?», a-t-il souligné.

S'agissant du marché indien, GM veut atteindre ces consommateurs «avec des véhicules locaux», sur le même mode que le modèle à 3500 dollars qu'il conçoit et distribue en République populaire de Chine, via ses activités implantées sur place. Dans cette perspective, le développement d'activités d'ingénierie en Inde est fondamental pour GM, a encore souligné M. Wagoner.

L'annonce survient alors que l'autre grand constructeur automobile américain, Ford, a dévoilé mardi dernier un investissement de 500 millions de dollars pour doubler ses capacités de production en Inde.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!