Imposteur à Bienne: Condamnation confirmée pour le «faux dentiste»
Actualisé

Imposteur à BienneCondamnation confirmée pour le «faux dentiste»

La Cour suprême du canton de Berne a confirmé vendredi la condamnation à quatre ans et demi de prison du «faux dentiste» biennois.

Le faux praticien a oeuvré pendant plusieurs années.

Le faux praticien a oeuvré pendant plusieurs années.

Keystone

La 2e Chambre pénale de la Cour suprême a ordonné le maintien en détention du prévenu, âgé de 54 ans, qui se faisait passer pour un dentiste. Elle l'a reconnu coupable de lésions corporelles graves et d'escroquerie pour avoir exercé sans les qualifications requises et a prononcé une interdiction de pratiquer.

La plus haute juridiction bernoise a confirmé dans son intégralité le jugement rendu en première instance par le Tribunal régional Jura bernois-Seeland à Bienne.

Le président de la Cour a déclaré que l'accusé avait sciemment et volontairement trompé ses patients. Pour le magistrat, il ne fait aucun doute que le technicien dentaire savait pertinemment qu'il n'était pas habilité à procéder à des interventions, mais qu'il l'a fait pour des raisons financières.

L'avocat de la défense avait plaidé en faveur d'une peine pécuniaire avec sursis, estimant que son client ne s'était rendu coupable que de violation de la loi sur les produits thérapeutiques. A ses yeux, il n'y avait pas de preuves crédibles attestant d'éventuels manquements lors de ses interventions sur des patients.

En première instance, le Tribunal régional Jura bernois-Seeland avait reconnu ce Suisse coupable de lésions corporelles graves, de lésions corporelles simples et d'escroquerie. Il avait souligné que l'accusé avait pratiqué durant plusieurs années des traitements provoquant de graves complications chez des patients. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion