Suisse: Condamnation d'un ex-financier genevois
Actualisé

SuisseCondamnation d'un ex-financier genevois

L'homme d'affaires sexagénaire a été condamné à 48 mois de prison. Il réside désormais à Barcelone.

Les parties ayant renoncé à une lecture publique, le TPF n'a communiqué que le dispositif du jugement.

Les parties ayant renoncé à une lecture publique, le TPF n'a communiqué que le dispositif du jugement.

photo: Keystone

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a condamné un ex-financier genevois à 48 mois de prison pour gestion déloyale, abus de confiance et faux dans les titres. L'une de ses victimes, un homme d'affaires camerounais, l'avait contacté pour l'achat d'un Boeing présidentiel.

Domicilié aujourd'hui à Barcelone, cet homme d'affaires sexagénaire n'était pas venu à son procès, en avril dernier à Bellinzone. Les parties ayant renoncé à une lecture publique, le TPF n'a communiqué que le dispositif du jugement.

Au total, le Ministère public de la Confédération (MPC) avait reproché au sexagénaire d'avoir détourné à son profit plus de trois millions et demi de francs en l'espace d'une dizaine d'années, entre 2002 et 2005, puis en 2012.

Dans son verdict, le TPF écarte certains des griefs du MPC ainsi que l'accusation d'escroquerie par métier. Beau parleur, l'ex-financier affirmait disposer d'un prestigieux carnet d'adresses. Il prétendait avoir été conseiller financier de Bill Clinton et impressionnait ses interlocuteurs par sa prestance et l'adresse de ses bureaux, situés à la rue du Rhône.

Boeing présidentiel

Lorsqu'un homme d'affaires africain l'avait contacté pour assurer le financement de l'achat d'un Boeing destiné au président du Cameroun, Paul Biya, le financier lui avait proposé de constituer une société anonyme à Genève.

Les fonds confiés avaient ensuite été dilapidés. Une compagnie sénégalaise qui cherchait un refinancement avait, elle aussi, laissé des plumes après être entrée en relation d'affaires avec le sexagénaire.

Ce dernier est condamné à payer 150'000 francs de frais de procédure ainsi que des indemnités aux lésés pour un montant de plus de 350'000 euros. Il avait été placé en détention préventive d'août 2005 à janvier 2007 avant d'être libéré après le dépôt d'une caution de 150'000 francs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion