Australie: Condamné à 80’000 francs pour son outil de triche sur «GTA Online»

Publié

AustralieCondamné à 80’000 francs pour son outil de triche sur «GTA Online»

Un développeur connaît désormais le montant qu’il devra rembourser pour avoir commercialisé un menu illégal sur le populaire jeu vidéo.

«Grand Theft Auto Online», ou «GTA Online» pour ses habitués.

«Grand Theft Auto Online», ou «GTA Online» pour ses habitués.

ROCKSTAR/TAKE-TWO.

Les éditeurs de jeux vidéo ont mis les bouchées doubles ces dernières années pour traquer tout acte de violation de leur propriété intellectuelle. Ils s’en prennent tant aux joueurs qui trichent qu’aux personnes développant des outils apportant des avantages déloyaux. Mais les actions en justice peuvent prendre du temps avant d’arriver à leur terme. C’est le cas notamment du développeur d’un mode de triche pour «GTA Online», populaire en 2018 sous le nom de «Infamous».

Plus de quatre ans plus tard, son auteur vient de négocier avec Rockstar Games et sa maison mère Take-Two Interactive le montant qu’il devra rembourser, soit l’équivalent de 80’000 francs. La somme comprend les gains illicites du développeur avec les intérêts. L’homme avait au préalable été jugé coupable de violation des droits d’auteur pour avoir copié des parties substantielles du logiciel «GTA V» et avoir laissé d’autres utilisateurs reproduire le contenu sans autorisation.

Dans cette affaire, la justice a utilisé les grands moyens, raconte le site Torrentfreak. Les suspects ont fait l’objet d’une perquisition et du gel de leurs avoirs. Les enquêteurs ont été autorisés à pénétrer dans plusieurs bâtiments et à rechercher, copier ou supprimer des preuves, y compris des ordinateurs et des documents liés aux infractions présumées. Mais alors que les documents judiciaires initiaux énuméraient les noms de plusieurs personnes impliquées, il n’est resté finalement plus qu’un seul accusé qui devait vraisemblablement agir avec plusieurs pseudos.

Justice américaine plus prompte

La justice américaine avait été beaucoup plus rapide dans une affaire datant de la même année et concernant aussi la version en ligne de «GTA V». Un tribunal de Floride avait condamné un joueur à verser la somme de 150’000 dollars de dommages et intérêts à Take-Two, ainsi que près de 70’000 dollars de frais de justice pour des préjudices chiffrés à 500’000 dollars. Dans ce cas, le coupable avait commercialisé un outil permettant de débloquer de l’argent virtuel indéfiniment, sans avoir à débourser un seul centime.

(laf)

Ton opinion

5 commentaires