Condamné à aller à pied chez lui
Actualisé

Condamné à aller à pied chez lui

LAUSANNE. Un habitant de Vex (VS) s'est vu priver d'accès routier à sa maison. Il devra détruire un chemin qu'il avait aménagé sur le terrain de ses voisins.

Le Tribunal fédéral a refusé de lui accorder un droit de passage. Le verdict des juges fédéraux contraint le Valaisan à serpenter sur un sentier en lacets et à gravir 46 marches d'un talus abrupt depuis son garage avant d'arriver chez lui. Le 26 octobre 2006, le Tribunal cantonal valaisan l'avait déjà condamné à remettre en état dans un délai de cinq mois la parcelle contiguë à la sienne. Il se retrouve avec de lourdes factures sur les bras.

ats

Ton opinion