Etats-Unis: Condamné à mort, il demande à être fusillé
Actualisé

Etats-UnisCondamné à mort, il demande à être fusillé

Un condamné à mort dans l'Utah va être exécuté par un peloton d'exécution en juin, un juge ayant validé vendredi ce choix de méthode d'exécution.

Ronnie Lee Gardner sera le premier condamné fusillé depuis 1996.

Ronnie Lee Gardner sera le premier condamné fusillé depuis 1996.

Il devrait s'agir de la première exécution de ce type depuis 1996 dans le seul Etat américain la pratiquant.

Ronnie Lee Gardner, 49 ans, condamné pour meurtre pendant une tentative d'évasion en 1985, a dit devant le juge préférer d'être tué par un peloton de cinq hommes tirant au fusil, plutôt que par injection mortelle.

Sur les 35 Etats des Etats-Unis pratiquant des exécutions depuis que la Cour suprême a rétabli la peine capitale en 1976, l'Utah, Etat qui est le berceau de l'Eglise mormone, est le seul à avoit le peloton d'exécution comme méthode optionnelle de mise à mort, relique de son histoire territoriale et de l'époque de la conquête de l'Ouest.

Depuis 1976, deux hommes ont été tués par un peloton d'exécution: Gary Gilmore, le 17 janvier 1977, et John Albert Taylor, le 26 janvier 1996.

L'Oklahoma est le seul autre Etat considérant que le peloton est une méthode d'exécution acceptable, mais ne compterait l'utiliser que si l'injection mortelle devient inconstitutionnelle.

Depuis 2004, l'Utah a supprimé la possibilité de choisir la méthode de mise à mort pour un condamné, généralisant l'injection. Mais les pensionnaires du couloir de la mort condamnés avant cette date gardent la possibilité de choisir.

En 1996, les médias de tout le pays avaient convergé sur l'Utah pour cette exécution hors normes, une publicité négative qui a convaincu l'Etat de revenir sur le recours au peloton d'exécution.

Au moins quatre des dix condamnés actuels du couloir de la mort de l'Utah ont dit vouloir mourir face au peloton d'exécution. (ap)

Ton opinion