Lausanne – Condamné, le cofondateur d’XR fera appel
Publié

LausanneCondamné, le cofondateur d’XR fera appel

Le verdict du premier procès de la série des 200 activistes d’Extinction Rebellion jugés est tombé. La peine est moins lourde qu’attendue.

En septembre 2019, une manifestation d’Extinction-Rébellion avait bloqué, entre autres, le pont Bessières.

En septembre 2019, une manifestation d’Extinction-Rébellion avait bloqué, entre autres, le pont Bessières.

Florian Cella/24Heures

Le premier verdict est tombé mardi soir. Le cofondateur d’Extinction Rebellion (XR) Lausanne, Antoine Thalmann, a écopé d’une peine plus légère que ce qui était requis par le Ministère public, relate «24 heures». Le prévenu devra donc s’acquitter non seulement des frais de justice de 700 francs, mais aussi de 70 jours-amende à 20 francs avec trois ans de sursis et à 1000 francs d’amende.

Jugé pour désobéissance civile, le trentenaire a comparu pour plusieurs actions militantes en faveur du climat, notamment des blocages de divers ponts et routes lausannoises. Ce ne sont pas les motivations d’Antoine Thalmann, mais les moyens mis en œuvre par celui-ci qui ont été condamnés par le Tribunal d’arrondissement de Lausanne. Néanmoins, le prévenu a choisi de faire appel, fidèle à la stratégie de recours systématique pour laquelle a opté le mouvement, à l’aube des 200 procès d’XR.

(gmo)

Ton opinion