St-Gall: Condamné pour antisémitisme, plus de job
Actualisé

St-GallCondamné pour antisémitisme, plus de job

Le Département des travaux publics du canton de St-Gall se sépare «à l'amiable» d'un collaborateur et ancien député PDC condamné pour antisémitisme.

Le comportement de cet homme «porte atteinte» à l'image du département, a indiqué lundi la Chancellerie cantonale. Le département tient à se distancer totalement des déclarations de son ancien collaborateur. Elles ne sont pas compatibles avec les valeurs défendues dans le département et dans l'ensemble de l'administration cantonale.

Le haut fonctionnaire est licencié avec effet immédiat. Son contrat de travail court jusqu'à la fin du mois de juillet.

Courriel antisémite

L'ancien député et haut fonctionnaire a été condamné par ordonnance pénale à une peine de 90 jours-amende et à une amende de 1200 francs pour l'envoi d'un courriel antisémite à l'ambassade d'Israël à Berne.

Ce courriel faisait suite à l'attentat commis l'été dernier contre des touristes israéliens en Bulgarie. L'ancien député écrivait notamment: «C'est un beau jour de ma vie, je suis très fier des héros qui ont tué des juifs».

La relation de confiance entre le département et le collaborateur concerné est durablement détruite. Circonstance aggravante, le haut fonctionnaire n'a prévenu le département de sa condamnation que très peu de temps avant que la presse parle de l'affaire.

Collaboration impossible

Le département a conclu qu'une collaboration entre le haut fonctionnaire et des partenaires internes et externes n'est plus possible. Dans l'intérêt de toutes les parties, il a donc décidé de se séparer de ce collaborateur, précise la chancellerie.

L'ancien député travaillait au Département des travaux publics depuis 17 ans. L'accord passé avec lui prévoit que le département le soutiendra dans la recherche d'un nouvel emploi.

L'homme a siégé au parlement cantonal de 2004 à 2008 dans les rangs du Parti démocrate-chrétien. Il a ensuite quitté le PDC pour adhérer aux Vert'libéraux. Vice-président du PVL cantonal, il a été candidat au Conseil national en 2007. (ats)

Ton opinion