Actualisé 06.09.2012 à 08:47

Argovie

Condamné pour avoir couché avec son élève

Le prof d'une école secondaire à Brugg (AG) a été condamné à trois ans de prison pour avoir entretenu des rapports sexuels avec une élève mineure. Les accusations de viol n'ont pas été retenues.

de
Olivia Fuchs
Le tribunal de district n'a pas retenu les accusations de viol et de contrainte, par manque de preuves.

Le tribunal de district n'a pas retenu les accusations de viol et de contrainte, par manque de preuves.

La liste des accusations contre Alex*, un prof d'école secondaire à Brugg (AG), est longue. Il aurait brutalement violé et battu une de ses anciennes élèves, alors âgée de 14 ans, entre 2002 et 2005. La fille, désormais âgée de 24 ans, a été interrogée mercredi matin. Le tribunal avait ordonné le huis clos. Mais ce qu'elle reproche à son professeur fait froid dans le dos: il l'aurait frappée au visage et aurait fait usage à plusieurs reprises d'un fouet et d'une ceinture en cuir. Il l'aurait également blessée dans sa région intime avec une brosse métallique. L'homme alors âgé de 32 ans avait menacé de l'expulser de l'école si elle en parlait à quelqu'un.

Interdiction d'enseigner

La justice argovienne a toutefois décidé de le condamner uniquement à une peine de trois ans de prison, dont deux avec sursis, pour actes sexuels avec une mineure et détention de pornographie infantile. Il ne pourra plus exercer sa fonction de professeur pendant les quatre prochaines années et devra payer 9000 francs de dédommagement à la victime, selon «20 Minuten». Le Ministère public avait initialement demandé sept ans. Les accusations de viol et de contrainte n'ont pas été retenues par manque de preuves. Peu après son arrestation, le trentenaire avait avoué qu'il avait entretenu des rapports sexuels consentis avec la fille. Il a toutefois nié dès le début avoir été violent avec elle. Quant au fouet, il s'agissait d'un jouet selon Alex.

Dix années ont passé entre les délits et leur jugement. En 2006, le juge d'instruction avait pourtant affirmé que le procès pouvait avoir lieu dans une année au plus tard. Mais pour des raisons inconnues, l'affaire n'avait pas été classée comme prioritaire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!