Sion (VS): Condamné pour avoir sorti sa lame aux urgences
Actualisé

Sion (VS)Condamné pour avoir sorti sa lame aux urgences

Soigné après une chute, un patient ivre avait menacé l'infirmier venu le soigner avec son couteau. Il a écopé de 40 jours-amende.

par
Christian Humbert

«Je te coupe la tête si tu me touches!» Il faut décidément avoir les nerfs solides pour travailler dans les services d'urgences des hôpitaux. Après l'affaire de la jeune femme condamnée après avoir frappé une infirmière du CHUV, à Lausanne, un autre cas de menace a occupé la justice. Il s'est produit en mai dernier à Sion. Fortement alcoolisé, un quinquagénaire gesticulait et tentait d'asséner des coups de poing à l'infirmier venu s'occuper de lui. Face à cette situation, le soignant a laissé le patient sur son brancard et il est retourné à son bureau.

Trente minutes plus tard, l'infirmier a été averti que l'homme avait quitté son brancard. L'employé de l'hôpital a alors tenté de le raisonner et lui a demandé de s'allonger à nouveau. Le quinquagénaire a alors sorti son couteau et l'a présenté, lame ouverte, sur le ventre de l'infirmier. Celui-ci est parvenu à maîtriser le poignet de son agresseur et a réussi à le désarmer, malgré les mouvements brusques de ce patient particulier. L'homme, un rentier AI, avait été transporté aux urgences de l'hôpital de Sion en plein après-midi, à la suite d'une chute.

La plainte du soignant vient d'être jugée. Le patient a écopé de 40 jours-amende pour délit manqué de lésions corporelles simples. Le sursis n'a pas été retenu, car le prévenu avait déjà été condamné pour d'autres infractions sous l'emprise de l'alcool. Il devra en outre s'acquitter de 650 francs de frais.

Ton opinion