Actualisé 21.07.2015 à 16:56

Allemagne/SuisseCondamnée pour s'être arrogé le titre de médecin

Une femme a travaillé plusieurs années dans différents établissements de soins, en Allemagne et en Suisse, en présentant de faux diplômes.

Une infirmière allemande de 53 ans qui se faisait passer pour une médecin en Suisse et en Allemagne sans en avoir les diplômes a été condamnée mardi à deux ans de prison avec sursis par le tribunal de district de Constance (D). Elle a été reconnue coupable d'escroquerie.

La procureure a requis une peine de 2 ans et 5 mois de prison. La défense a plaidé pour moins de 2 ans. L'avocat de la défense a lu une lettre de la prévenue dans laquelle elle présente ses excuses et assure qu'elle ne le refera plus.

Selon l'acte d'accusation, la femme a travaillé quelques mois dans une clinique psychiatrique pour femmes à Zoug, puis pendant quatre ans dans cinq cliniques et un cabinet médical dans les cantons d'Argovie, de Zurich et de Zoug. Malgré une plainte contre elle, l'usurpatrice a encore travaillé neuf jours dans un établissement de Kreuzlingen (TG).

Faits en Suisse jugés ultérieurement

Le tribunal allemand a jugé la fausse médecin uniquement pour ses actes en Allemagne. La prévenue a travaillé dans une clinique à Constance (D), qui gère aussi l'établissement de Kreuzlingen. Le Ministère public zougois avait ouvert une enquête en 2012 après une plainte de la clinique psychiatrique zougoise. L'affaire a ensuite été confiée à la justice allemande.

Le dossier concernant les affaires suisses a été confié à un procureur à Berlin, lieu de résidence de la prévenue. Cet aspect du dossier doit encore être jugé.

La procureure a souligné que la prévenue a notamment accompagné 91 transports de personnes souffrant de problèmes cardiaques. Elle a mis ces patients en danger à un moment où il est question «de vie ou de mort». Pour être engagée, la prévenue présentait de faux certificats allemands. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!