Actualisé 28.05.2015 à 09:41

Genève

Condamnés pour leur quenelle

Trois jeunes écopent de jours-amende avec sursis pour avoir posé devant une synagogue en faisant le geste controversé popularisé par Dieudonné.

de
mag
1 / 15
03.08.17 Le Tribunal fédéral confirme la condamnation pour discrimination raciale d'un jeune qui avait posé avec deux comparses devant une synagogue à Genève.

03.08.17 Le Tribunal fédéral confirme la condamnation pour discrimination raciale d'un jeune qui avait posé avec deux comparses devant une synagogue à Genève.

29.04 La justice militaire helvétique enquête sur des soldats après une photo postée sur internet où on les voit «faire une quenelle de Dieudonné».

29.04 La justice militaire helvétique enquête sur des soldats après une photo postée sur internet où on les voit «faire une quenelle de Dieudonné».

Le site de Dieudonné diffuse de nombreuses photos de Suisses réalisant la fameuse quenelle, geste controversé popularisé par l'humoriste français. On y retrouve les pompiers genevois.

Le site de Dieudonné diffuse de nombreuses photos de Suisses réalisant la fameuse quenelle, geste controversé popularisé par l'humoriste français. On y retrouve les pompiers genevois.

Ils avaient créé la polémique en décembre 2013. L'un, au centre, habillé en militaire, et les deux autres, en tenue de ville, avaient pris la pose devant la synagogue bordant le boulevard Georges-Favon, à Genève. Sur le cliché, les trois jeunes hommes faisaient une quenelle, geste popularisé par l'humoriste Dieudonné.

Le trio a été condamné pour violation de la norme fédérale contre la discrimination raciale, selon la «Tribune de Genève». Deux d'entre eux s'opposent à leur sanction: 90 jours-amende avec sursis. Ils seront jugés au Tribunal de police. Le troisième, condamné à 100 jours-amende avec sursis, ne fait pas opposition.

Peu après les faits, les garçons avaient expliqué que leur geste était «totalement anodin. C'était pour le côté punk, pour faire de la provoc.» Ils avaient rejeté toute connotation antisémite et avaient affirmé que la photo n'aurait jamais dû être rendue publique.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!