Actualisé 09.05.2007 à 21:21

Confessions de Naomi, belle balayeuse d'un jour

NEW YORK – Dans son journal intime, Naomi Campbell affirme avoir appris une «belle leçon de vie» en nettoyant la rue.

Le magazine américain W publie demain des extraits du journal intime tenu par le mannequin au terrible caractère pendant ses travaux d'intérêt général en mars dernier. Le New York Post a réussi à s'en procurer avant publication. On découvre ainsi une top model pleine d'humilité – les mauvaises langues diront qu'elle se rachète plutôt une conscience. La top model de 36 ans explique qu'elle a trouvé un «soulagement en balayant». «Je n'avais aucune responsabilité, pas de téléphone. Juste le temps pour penser. Avoir la paix quoi!» déclare Naomi, condamnée pour avoir lancé un téléphone au visage de son assistante.

Effectuer ces tâches lui a également permis de se sortir de la drogue et de l'alcool. Notamment par le biais de rencontres et d'amitiés liées avec ses collègues éphémères. «Un de mes collègues m'a expliqué qu'il en était arrivé là à cause de l'alcool, écrit-elle. Cela nous a rapprochés.» Cette confession l'a aidé dans sa «guérison». Cela ne semblait pas évident pour elle: «Certaines personnes peuvent boire un verre ou une ligne de coke. Pour moi, c'est tout ou rien. Aujourd'hui, c'est rien et ma vie a changé depuis.»

Naomi reconnaît avoir eu le sentiment d'avoir «payé sa dette envers la société». «Je ne suis pas fière de ce que j'ai fait. Mais j'ai définitvement appris la leçon. Je me concentre désormais sur ma vie et ma réhabilitation.» Pourvu que ça dure.

Elsa Duperray

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!