Actualisé 25.03.2008 à 17:10

Conflit dans la construction Nordmann comme médiateur

Jean-Luc Nordmann reprend sa tâche de médiateur pour trouver une issue au conflit dans le secteur de la construction.

L'ancien haut fonctionnaire fédéral va accompagner les partenaires sociaux en vue de conclure une nouvelle convention nationale de travail (CN).

L'annonce faite mardi par le Département fédéral de l'économie (DFE) intervient au moment où les acteurs du secteur tendent à sortir momentanément de l'impasse via des conventions cantonales, exclusivement en Suisse latine. De tels accords existent ainsi déjà dans les cantons de Genève, Vaud, Fribourg, Jura, Valais et Tessin.

Jean-Luc Nordmann a reçu des partenaires sociaux «le mandat de les accompagner dans le processus de règlement des questions en suspens», précise le communiqué des services de la conseillère fédérale Doris Leuthard. L'ancien directeur de division du SECO avait contribué l'automne dernier à l'élaboration d'un compromis.

Celui-ci, d'abord accepté par les deux parties, a été rejeté fin janvier par l'assemblée des délégués de la Société suisse des entrepreneurs (SSE). Ce refus, le fait avant tout d'une majorité de patrons alémaniques, a relancé les tensions avec la mise en oeuvre de nombreuses actions sur les chantiers courant mars.

Le secteur principal de la construction vit une situation de vide conventionnel depuis le 1er octobre dernier. Plusieurs mouvements de grève et manifestations d'envergure ont précédé en octobre la conclusion du premier compromis sous l'égide de Jean-Luc Nordmann. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!