Publié

VaudConflit de générations dans le milieu de la mode

Une ex-star des défilés a harcelé une directrice d'école de mannequins. Elle vient d'être condamnée pour injures et diffamation.

par
Christian Humbert
L'octogénaire se bat contre la «tournure vulgaire» prise par le milieu de la mode, selon sa conception des choses.

L'octogénaire se bat contre la «tournure vulgaire» prise par le milieu de la mode, selon sa conception des choses.

iStock

Elle n'envisage le travail et l'image des mannequins qu'à travers sa vision. Or, à 88 ans, Josette* a des conceptions dépassées. Et cette ancienne star des défilés, qui a longtemps régné seule sur le milieu de la mode en Suisse romande, déplore la «tournure vulgaire» qu'il a prise.

Elle mène donc, depuis des années, un combat pour remodeler les mannequins à son idéal et s'en est prise, jusqu'à l'obsession, à la directrice d'une école de mannequinat.

Josette l'a bombardée de courriers, aussi adressés à ses collaborateurs, partenaires et à des candidates à la profession. Elle l'a discréditée en évoquant de mauvaises fréquentations, des photos de «style cabaret», une «clique de bas étage», tout en la traitant de stupide et bornée. «Elle a harcelé les services administratifs au sujet de ma cliente», ajoute Sébastien Pedroli, avocat de la directrice.

«Dans son esprit, ses critiques sont fondées»

Une plainte a fini par être déposée. L'octogénaire «croit dur comme fer à son combat pour protéger les mannequins de ce qu'elle estime être la dérive de la mode actuelle. Il n'y a rien de commun avec le monde qu'elle a connu», a constaté le procureur saisi du dossier.

La calomnie n'a pas été retenue: «Dans son esprit, ses critiques sont fondées.» Josette a toutefois écopé de 20 jours-amende avec sursis pour injures et diffamation. S'y ajoutent 600 fr. de frais. Depuis, Josette a cessé ses agissements.

*Prénom d'emprunt

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!