21.07.2018 à 05:09

Gare aux amendes!

Connaissez-vous la règle des 2x2 secondes?

La police cantonale grisonne applique une règle de la circulation méconnue pour sanctionner les dépassements risqués. Contactées, les forces de l'ordre se défendent.

de
Stefan Ehrbar/ofu
Justhavealook

Un lecteur alémanique se réjouissait d'enfin pouvoir dépasser la voiture devant lui, roulant comme un escargot sur la cantonale entre Klosters (GR) et Davos (GR). Comme la vue était dégagée et qu'il avait environ 300 mètres à disposition pour réaliser sa manœuvre, il s'est engagé sans hésiter.

Or, juste après, il a été intercepté par la police cantonale des Grisons. Conséquence: trois mois de retrait de permis et une amende de 2500 francs. Le comble dans tout ça: il ne roulait même pas trop vite, écrit ce vendredi «20 Minuten». Si le lecteur a été sanctionné, c'est parce qu'il n'a pas respecté la règle des 2x2 secondes, «l'arme spéciale de la justice grisonne» comme il s'amuse désormais à la désigner.

«Les policiers savent donc au mètre près où se positionner»

Selon cette règle, les automobilistes qui dépassent doivent s'être rabattus sur leur voie depuis au moins 2 secondes quand ils croisent la voiture arrivant en face. Par mesure de précaution, ce temps de sécurité de 2 secondes doit être doublé...d'où le nom de «règle des 2x2 secondes».

La règle prévoit aussi que lors d'un dépassement hors des localités, la voiture doit s'être rabattue sur sa voie au moins 94 mètres avant que la ligne blanche de sécurité ne redevienne continue. «Les policiers savent donc au mètre près où se positionner pour sanctionner les automobilistes.» Énervé, le lecteur est persuadé que les forces de l'ordre grisonnes sont les seules à appliquer cette règle. Selon lui, entre 2 et 3 automobilistes sont dénoncés chaque semaine sur le tronçon en question.

«Elle permet de ne pas mettre en péril les usagers de la route»

Un tour d'horizon auprès d'autres corps de police montre en effet que la règle est méconnue: «Je n'ai encore jamais entendu parler d'une chose pareille», confirme Bernhard Graser, porte-parole de la police cantonale argovienne. Même son de cloche auprès de Jolanda Egger, des forces de l'ordre bernoises.

Au Tessin, en revanche, la règle est connue et parfois appliquée: «Elle permet de ne pas mettre en péril les usagers de la route. Mais quand il s'agit de dépasser, d'autres facteurs comme la vitesse et la visibilité sont à prendre en considération.» La police valaisanne, elle, n'a jamais entendu parler du terme «règle des 2x2 secondes». Elle explique cependant qu'en appliquant la loi sur la circulation routière (lire encadré), elle fait indirectement respecter cette fameuse règle.

Contactée, la police cantonale des Grisons défend sa manière de faire. «Le tronçon en question a beaucoup de virages. Dépasser à cet endroit est dangereux. Dire que cette règle sert uniquement à atteindre le quota des contraventions est insensé», explique le porte-parole Roman Rüegg. Et d'ajouter: «Cette règle est aussi appliquée par des juristes et procureurs renommés.»

Jugement du Tribunal fédéral

En Suisse, c'est la loi sur la circulation routière (LCR) qui constitue la base légale pour les dénonciations. Selon la LCR, «il n'est permis d'exécuter un dépassement que si l'espace nécessaire est libre et bien visible, et si les usagers de la route venant en sens inverse ne sont pas gênés par la manuvre. Dans la circulation à la file, seul peut effectuer un dépassement celui qui a la certitude de pouvoir reprendre place assez tôt dans la file des véhicules sans entraver leur circulation.»

Des recherches menées par nos confrères alémaniques montrent que la règle des 2x2 secondes est, quant à elle, soutenue par le Tribunal fédéral (TF). Dans un jugement rendu en août 2015, les juges de Mon-Repos avaient en effet estimé que «la voiture qui dépasse doit s'être rabattue sur sa voie depuis au moins 2 secondes avant de croiser la voiture arrivant en sens inverse». Les juges, qui étaient alors amenés à s'exprimer sur un cas survenu dans les Grisons, avaient argumenté que cette règle était communément connue tout comme celle qui demande d'observer une distance de deux secondes avec le véhicule roulant devant soi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!