Actualisé 23.12.2016 à 18:26

VaudConseil d'Etat: l'UDC refuse une alliance

La grande alliance à droite en vue des élections au Conseil d'Etat vaudois ce printemps a définitivement du plomb dans l'aile.

Jacques Nicolet, president de l'UDC Vaud et candidat a la candidature au Conseil d'Etat vaudois. (Image d'archives)

Jacques Nicolet, president de l'UDC Vaud et candidat a la candidature au Conseil d'Etat vaudois. (Image d'archives)

Keystone

L'UDC maintient son refus de s'unir aux Vert'libéraux et continue ses appels du pied au PLR. La position des démocrates du centre n'est pas nouvelle. Ils l'ont pourtant rappelée jeudi soir dans un communiqué: c'est aux côtés des trois conseillers d'Etat PLR sortants que le parti veut présenter son candidat.

Et si le parti salue «la volonté des Vert'libéraux de s'inscrire plus durablement au centre-droite», il refuse toutefois de s'y allier. Principal argument: la stratégie à quatre est plus crédible pour reprendre la majorité à la gauche.

Deux congrès

Les réponses des libéraux-radicaux et des Vert'libéraux n'ont pas tardé. Dans un communiqué, les premiers rappellent que la base a donné son aval à une grande union à trois. Dès lors, le parti convoque un congrès extraordinaire le 18 janvier. Les délégués y «décideront définitivement de la stratégie pour le Conseil d'Etat, entre alliance ou non-alliance».

Quant aux Vert'libéraux, qui ont appelé de leurs voeux un ticket à cinq, ils annoncent un congrès au lendemain de celui du PLR. Ils y décideront aussi de leur stratégie définitive.

Et s'ils attendent de connaître la position du PLR sur une éventuelle alliance sans l'UDC, les Vert'libéraux ne se voilent pas la face. Ils «se préparent à la possibilité de partir seuls pour l'élection au Conseil d'Etat». (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!