Votations: Conspuée par les élites, Ecopop séduit les sondés
Actualisé

VotationsConspuée par les élites, Ecopop séduit les sondés

L'initiative qui vise à réduire l'immigration a beau être décriée par presque tous les experts, elle réunit 53% d'opinions favorables.

par
frs/jbu
Une coalition de presque tous les partis rejette le texte.

Une coalition de presque tous les partis rejette le texte.

C'est une surprise avec laquelle les opposants du texte devront compter. Sur 13'397 personnes qui ont participé au sondage en ligne de «20 minutes», 42% voteraient «oui» le 30 novembre prochain, et 11% se disent «plutôt favorables». L'initiative populaire «Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles» veut limiter la croissance annuelle de la population due à l'immigration à 0,2%, sur une moyenne de trois ans. Pour ses représentants, la Suisse vit au-dessus de ses moyens, a fait valoir mardi dernier l'ancien directeur de l'Office fédéral de l'environnement Philippe Roch. Notre pays consomme déjà quatre à cinq fois ce qu'il peut produire. Il faut à tout prix inverser la tendance.

Le score du sondage est étonnant si l'on s'en tient aux messages véhiculés par les partis. Hier encore, PDC, PLR, UDC, PBD, PEV et Vert'libéraux ont créé un comité pour contrer le texte de l'association Ecologie et Population (Ecopop). Ces formations politiques le jugent «extrême, rigide et inutile».

Les participants au sondage ne suivent visiblement pas ces avis très tranchés. Le politologue Simon Geissbühler rappelle pour sa part que le travail de campagne ne fait que débuter. L'expert souligne aussi que les opposants auront sans doute tiré la leçon de leur défaite du 9 février: «Par rapport au texte sur l'immigration de masse, ils prendront l'initiative suffisamment au sérieux», affirme l'expert.

Ton opinion