Actualisé 02.12.2011 à 10:53

«Les 300 plus riches de Suisse»

Constantin a une fortune de plus de 250 millions

«Bilan» dévoile son classement annuel des fortunes. Parmi les riches répertoriés, on retrouve, pour la première fois, le président du FC Sion avec un patrimoine de 275 millions de francs.

de
gco

C'est sans doute l'une des plus grosses surprises du palmarès 2011 des «300 plus riches de Suisse» établi par «Bilan». Interrogé par des journalistes du journal économique, Christian Constantin a répondu «avec franchise» sur son patrimoine dont l'importance n'avait encore jamais été rendue publique. Celui-ci se monte à 275 millions de francs. C'est en gros le montant de la fortune estimée de Roger Federer (200 à 300 millions de francs, selon «Bilan»).

Si tout au long de l'année 2011, on a surtout parlé du Martignerain au travers de ses différends avec la Swiss Football League, l'UEFA et la FIFA, il ne faut pas oublier que c'est l'immobilier qui constitue son «core business» (n.d.l.r.: le coeur de ses affaires), souligne «Bilan». Pour donner une idée du volume d'affaires que Christian Constantin traite, le magazine explique que les constructions effectuées sur la seule année 2011 ont représenté, à elles seules, 250 millions de francs. Et «Bilan» de préciser que le carnet de commandes, y compris les projets à l'étude, affiche une valeur de 1,2 milliard de francs!

Le plus riche reste le patron d'Ikea

Outre Christian Constantin, le palmarès 2011 – qui est toujours emmené par le Suédois Ingvar Kamprad (25 à 26 milliards de francs de fortune) – est marqué par l'apparition de 37 autres «nouveaux» superriches, et parmi eux d'une dizaine de milliardaires, dont Nicolas Puech (Hermès) et Guy Ullens de Schooten (Weight Watchers). Mais aussi quelques personnalités très connues comme Peter Brabeck ou Serge Kampf.

La vaste enquête du magazine économique contient désormais pas moins de 140 milliardaires (contre 135 en 2010). C'est d'ailleurs la catégorie des plus riches (ceux qui possèdent plus de 5 milliards) qui s'en est la mieux sortie en 2011, avec une progression de plus de 8 milliards de sa fortune. Elle comprend exactement 17 familles, qui ensemble détiennent plus de 153 milliards de francs, soit près du tiers de la fortune globale des 300 plus riches de Suisse.

La moitié des classés sont des étrangers

Près de la moitié des 300 plus riches résident dans trois cantons: Genève (22,5%), Vaud (14,5%) et Zurich (11%). Et 72 des 140 milliardaires sont également répartis entre ces mêmes régions. Enfin, en termes de nationalité, les Suisses représentent la moitié des 300 plus fortunés, suivis des Allemands (12%) et des Français (11%).

Pour apparaître dans le classement des 300 personnes les plus fortunées, établi par «Bilan» et «Bilanz», il faut remplir deux critères: posséder des avoirs supérieurs à 100 millions de francs (que ce soit avec un portefeuille d'actions ou de l'immobilier, l'ensemble du patrimoine est pris en compte) et être ressortissant suisse ou disposer d'un domicile fiscal en Suisse.

Ce palmarès n'est pas exhaustif, même si chaque année il tente de l'être, souligne la rédaction de «Bilan». Elle explique qu'on peut estimer qu'en réalité le nombre de personnes disposant d'une fortune supérieure à 100 millions et remplissant les autres critères dépasse le millier. Un nombre qui se gonfle grâce au succès du système des forfaits fiscaux.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!