Qatar: Constantin veut construire un «Cervin» solaire
Actualisé

QatarConstantin veut construire un «Cervin» solaire

L'entrepreneur valaisan planche sur un projet d'un gigantesque stade vert pour les Championnats du monde de foot 2022, au Qatar. Le tout pour 3 milliards de dollars.

par
rga

Lorsque Christian Constantin a évoqué pour la première fois son «Cervin du désert», en mai 2009, personne ne l'a vraiment pris au sérieux. Deux ans plus tard, la vision de l'entrepreneur valaisan, propriétaire du FC Sion, est devenu un projet valant plusieurs milliards de francs. Selon le «SonntagsBlick», il susciterait beaucoup d'intérêt auprès des responsables de la FIFA.

Le Qatar dispose de tous les moyens nécessaires au financement

Le Qatar, pays hôte des Championnats du monde de football 2022, dispose en effet des moyens considérables pour construire et équiper le pays des stades nécessaires pour le bon déroulement de ces joutes internationales. Christian Constantin n'y va pas de main morte dans son projet: «Nous parlons en fait d'une petite ville, construite sur du sable et totalement neutre du point de vue climatique», explique-t-il. La mégaconstruction s'étendra sur une surface de 26 terrains de foot et accueillera en plus d'un stade entièrement climatisé des cinémas, des centres commerciaux, des hôtels de luxe et des spas. Son coût est estimé à 3 milliards de dollars. Grâce à la technologie solaire, le complexe sera climatisé à une température de 25°C, ce qui est remarquable compte tenu des températures qui peuvent atteindre 45° à l'ombre, au Qatar. Le tout sera surmonté par un «Cervin» solaire.

Tout dépendra du destin de Sepp Blatter

C'est jeudi dernier que le projet a été dévoilé par Christian Constantin au quatrième congrès des supermarchés qui s'est tenu à Zurich. Tout dépend maintenant de savoir si Sepp Blatter, un autre Valaisan, sera réélu à la tête de la FIFA, le premier juin prochain. Christian Constantin compte sur lui pour soutenir son projet. «Après son élection, mon projet pourrait commencer à se concrétiser», remarque-t-il. Autre idée qu'il souhaite faire passer auprès du chef de la FIFA: renvoyer les Championnats du monde aux mois de novembre/décembre 2022. A cette époque de l'année, les conditions climatiques sont plus supportables que celles que connaît le Qatar en été. Les spectateurs et les joueurs en profiteraient largement, estime Christian Constantin.

Ton opinion