Valais - Constituante: les débats s’annoncent chaud brûlants
Publié

ValaisConstituante: les débats s’annoncent chaud brûlants

L’avant-projet d’une nouvelle Constitution valaisanne est sous toit. La réduction du nombre de députés ou encore une augmentation de la transparence politique vont encore faire débat.

par
Fabrice Zwahlen
Les débuts s’annoncent disputés à l’occasion de la première lecture de la Constituante valaisanne.

Les débuts s’annoncent disputés à l’occasion de la première lecture de la Constituante valaisanne.

Photo prétexte/A

Le projet de la future Constituante du canton du Valais sera soumis aux votes de ses 130 membres, en septembre prochain. Au total, 202 articles ont été rédigés. Parmi ceux-ci, une dizaine va encore faire couler de l’encre.

Plusieurs propositions de commissions thématiques ont fait l’objet de propositions minoritaires à l’interne de la commission compétente. Parmi ces objets, on citera la réduction du nombre de députés de 130 à 110, des députés-suppléants de 130 à 85 ou 65 et le partage des deux sièges valaisans au Conseil des États, entre le Haut et le Valais romand. A contrario, la disparition des treize districts cantonaux aux profits de six régions, semble être actée.

En outre, une minorité des membres voudrait supprimer la notion religieuse qui figure au début du texte actuel. Leur idée était de transformer «au nom du Tout-Puissant» par une phrase plus œcuménique soit: «Croyant en Dieu ou puisant nos valeurs à d’autres sources».

Absence de responsabilités écologiques

Ces mêmes minoritaires voudraient que les partis politiques cantonaux soient tenus à plus de transparence en publiant leurs budgets et comptes annuels, leurs budgets et comptes de campagnes, de même que l’identité des personnes ayant participé dans une large mesure à leur financement. Les membres élus devraient publier, au début de l’année civile, les revenus qu’ils tirent de leur(s) mandat(s).

Enfin, l’idée que «l’État et les communes assurent aux générations actuelles et futures un environnement sain et sûr en veillant au respect des limites planétaires adaptées à la réalité cantonale», n’a pas non plus convaincu la majorité des élus de la commission de rédaction.

Toutes ces questions seront tranchées, courant septembre, lors du débat en première lecture. Une seconde lecture, voire une troisième, est prévue en 2022.

Le 4 mars 2018, 72,8% des Valaisans avaient voté en faveur d’une révision totale de la Constitution.

Ton opinion