La Chaux-de-Fonds (NE) – Contournement routier soumis en votation: projet du passe ou d’avenir?
Publié

La Chaux-de-Fonds (NE)Contournement routier soumis en votation: projet du passé ou d’avenir?

La population du canton de Neuchâtel votera le 28 novembre sur le financement de l’évitement routier de la métropole horlogère par la H18.

par
Jérôme Genet
1 / 2
L’entrée du tunnel de La Vue-des-Alpes, au sud de La Chaux-de-Fonds, point de connexion de la H18 projetée.

L’entrée du tunnel de La Vue-des-Alpes, au sud de La Chaux-de-Fonds, point de connexion de la H18 projetée.

20min/Marvin Ancian
Saturée, l’avenue Léopold-Robert, dit Le Pod, devrait voir son trafic diminuer avec le contournement.

Saturée, l’avenue Léopold-Robert, dit Le Pod, devrait voir son trafic diminuer avec le contournement.

20min/Marvin Ancian

Amélioration de la mobilité ou projet inefficace à 186 millions de francs? La question divise, mais un point commun relie les partisans et les détracteurs de la construction d’une nouvelle route: il faut décharger le centre-ville de La Chaux-de-Fonds, saturé en automobiles. En revanche, les moyens pour y arriver divergent. Un référendum a été lancé contre ce projet qualifié d’obsolète par les opposants.

«La solution serait de combiner des incitations à moins utiliser les voitures et développer les transports publics, propose Romain Roustant. Nous ne sommes plus à l’époque du tout à lautomobile, comme lors de la construction du tunnel sous La Vue-des-Alpes», insiste-t-il au nom des référendaires. Pour l’État, la Ville et même l’Association des communes (ACN), mobilisés en faveur du «oui», les buts sont de renforcer lattractivité des Montagnes neuchâteloises et d’améliorer la qualité de vie dans une région où la voiture est vue comme difficilement remplaçable. Pour eux, l’utilisation des transports publics et la mobilité douce seront renforcées avec l’aménagement de rues piétonnes, en plus de la route d’évitement.

«Nous voulons lutter contre les nuisances sonores et les émissions, comme en ville de Neuchâtel et sur le littoral», argumente le conseiller d’État Laurent Favre. «Ce projet arrive à mettre d’accord quasi tout le monde, même l’ATE», fait remarquer le conseiller communal chaux-de-fonnier Théo Huguenin-Élie. Et d’ajouter: «Les péjorations seront moins fortes que les gains», promet l’élu local. «Cela provoquera un goulet d’étranglement à l’entrée de la ville sur une route déjà saturée», répond Romain Roustant, opposé au nouveau tracé partiellement enterré.

1 / 4
Illustration du projet au sud et pont CFF des Petites Crosettes.

Illustration du projet au sud et pont CFF des Petites Crosettes.

État de Neuchâtel
Illustration du portail nord.

Illustration du portail nord.

État de Neuchâtel
Le plan du projet de la H18.

Le plan du projet de la H18.

État de Neuchâtel

Forcément, si des quartiers vont gagner en qualité de vie avec moins de trafic, d’autres en feront les frais avec une augmentation des véhicules sous leurs fenêtres. Selon les chiffres officiels, le nombre de véhicules sur la rue Numa-Droz passerait de 7600 par jour à 13’900 avec les effets du contournement et des mesures en ville. Il faudra donc convaincre ces riverains de l’utilité globale de ce projet, tout comme les habitants de lensemble de canton.

Simulation 3D du projet de contournement.

État de Neuchâtel

73,2 millions de francs

La H18 fait partie de la stratégie cantonale Neuchâtel Mobilité 2030, basée sur les trains RER, les routes et sur la mobilité douce, plébiscitée par le peuple en 2016. L’investissement est de 73,2 millions de francs à la charge des contribuables neuchâtelois, sur le total des 186 millions devisés. «Le Plan climat du Canton est de 20 millions de francs sur cinq ans, donc pourquoi mettre 73,2 millions pour cette route qui ne sert quà déplacer des bouchons», s’insurge Romain Roustant. L’État, lui, n’aimerait pas perdre les 112,8 millions de francs de subventions et de contributions fédérales.

Pas de plan B

La H18 nouvelle version verra-t-elle le jour? Réponse dans les urnes le dimanche 28 novembre. En cas dacceptation, la réalisation est planifiée entre 2022 et 2027. En cas de refus, aucun plan B n’est proposé, ni par les autorités ni par les opposants.

N20 et H18: trois futurs tracés

Plusieurs projets sont menés dans les Montagnes neuchâteloises. Le premier, celui de la H18 soumis au vote, concerne le contournement de La Chaux-de-Fonds par l’est en direction du nord, depuis la sortie du tunnel sous La Vue-des-Alpes. Actuellement, la route principale No 18 relie Bâle à La Chaux-de-Fonds. Autres constructions, la Confédération pilote le contournement de la ville par le sud de la N20 en direction du Locle, qui sera lui aussi concerné par un évitement à l’horizon 2030.

Ton opinion

31 commentaires