Actualisé 04.07.2006 à 20:50

Contraintes à se prostituer

La tenancière d'un salon de massage à Ecublens, accusée notamment de traite d'êtres humains a comparu avant-hier au Tribunal correctionnel.

La patronne conservait la moitié des gains des filles venues d'Amérique du Sud. Elle aurait encaissé 500 000 fr. La quinquagénaire a reconnu les faits mais pas la discipline de fer qu'elle exerçait, selon la presse d'hier. Verdict vendredi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!